Rétro : Boonen impitoyable avec Gilbert à Aywaille en 2009, incisif chez lui à Geel en 2012

Tom Boonen
4 images
Tom Boonen - © RTBF - Belga

Avec 121 succès récoltés au fil de ses seize saisons passées au sein du peloton professionnel (2002-2017), Tom Boonen a marqué de son empreinte le cyclisme des années 2000.

>> Championnats de Belgique : Les onze dernières arrivées compilées en une vidéo

S'il a essentiellement brillé sur les Classiques flandriennes, Tommeke a également pensé à remplir sa garde-robe au cours de sa carrière, puisqu'il a porté le maillot arc-en-ciel de Champion du Monde (Madrid 2005), remporté le maillot vert sur le Tour de France (2007) et arraché à deux reprises le maillot noir-jaune-rouge de Champion de Belgique.

Ce mercredi, huit ans jour pour jour après son succès chez lui, à Geel, nous vous proposons de revenir sur les deux titres nationaux conquis par Tom Boonen...

Aywaille 2009 : Premier sacre sur les terres du "rival" Philippe Gilbert

En 2009, Tom Boonen (Quickstep) sort d'un printemps très satisfaisant puisqu'il s'est adjugé Paris-Roubaix et Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Philippe Gilbert (Silence - Lotto), lui, monte en puissance et vient de gagner la vingtième étape du Giro ainsi qu'une étape et le classement final du Ster Elektrotoer.

Tout le monde s'attend donc à un splendide duel entre les deux hommes sur les terres du Remoucastrien lors de ce National organisé à Aywaille...

Sur un parcours assez peu favorable aux échappées, la formation Silence - Lotto se donne à 100% pour Philippe Gilbert et neutralise toutes les tentatives pour mettre le régional de l'étape sur orbite dans la finale.

A 26 kilomètres de l'arrivée, dans l'avant-dernier passage dans la Côte des Crétalles, Frederik Willems (Liquigas) allume une première mèche, avant de se faire contrer puis déposer par Philippe Gilbert.

Voilà Phil' seul en tête, mais derrière, la poursuite s'organise. Tom Boonen, qui a serré les dents, fait partie d'un groupe de poursuivants très costaud avec Stijn Devolder (Quikstep), Nick Nuyens (Rabobank), Bjorn Leukemans (Vacansoleil), Greg Van Avermaet (Silence - Lotto)... et dans une longue ligne droite, ce qu'il reste du peloton revient sur Philippe Gilbert, qui s'est relevé après un effort solitaire d'environ trois kilomètres.

Après une tentative du duo Serge Pauwels (Cervélo) - Stijn Devolder, l'équipe Silence - Lotto doit à nouveau assumer seule le poids de la poursuite. Mais le duo est désavantagé par le vent de face, et ce qu'il reste du peloton, soit une vingtaine d'hommes, assure la jonction à un tour de l'arrivée...

Lors de l'ultime passage dans la Côte des Crétalles, c'est au tour de Jelle Vanendert (Silence - Lotto) de tenter sa chance. Quatre hommes le rejoignent : Bjorn Leukemans, Nick Nuyens, et deux de ses coéquipiers : Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert, encore lui !

L'échappée est royale, mais la ligne d'arrivée est située à plus de dix kilomètres du sommet de la bosse... et Nick Nuyens ne veut pas rouler, ce qui irrite le reste du groupe, dont la collaboration n'est pas parfaite.

Derrière, l'équipe Quickstep se met à plat ventre pour Tom Boonen. Et à huit kilomètres du but, la jonction est effectuée. Moment choisi par Maxime Monfort (Columbia-HTC) pour prendre la poudre d'escampette... mais la route est encore beaucoup trop longue, et à cinq kilomètres de l'arrivée, ils sont encore une quinzaine à pouvoir rêver du titre.

L'équipe Quickstep, pour Tom Boonen, et Topsport Vlaanderen, pour Kristof Goddaert, emmènent le groupe de tête à toute allure vers la ligne d'arrivée.

Et après une ultime tentative de Stijn Vandenbergh (Katusha), c'est à un sprint en comité réduit qu'assistent, sous le soleil, les nombreux spectateurs venus assister à ces Championnats de Belgique très animés.

Greg Van Avermaet lance le sprint pour Philippe Gilbert. Mais dans la roue du Remoucastrien, Tom Boonen et Kristof Goddaert, a priori les deux coureurs les plus véloces dans ce groupe, sont bien présents.

Après 235 kilomètres d'efforts, le sprint est indécis jusque dans les derniers mètres : Tom Boonen devance finalement Philippe Gilbert, Kristof Goddaert, Greg Van Avermaet et Bjorn Leukemans au terme d'un sprint passionnant.

Tom Boonen décroche son premier titre de Champion de Belgique après avoir parfaitement géré sa course, bien aidé par une équipe Quickstep qui a su rendre les coups quand elle a été mise en difficulté.

"J'ai attaqué une première fois à quatre tours de l'arrivée, pour me tester, déclare alors Philippe Gilbert, à chaud, au micro de la RTBF. J'ai vu que j'étais très fort, mais aussi... que c'était impossible de partir seul jusqu'à l'arrivée avec le vent défavorable et les longues lignes droites. J'ai quand même essayé d'écrémer le groupe quelques fois en espérant que Tom Boonen coince, mais il était dans un grand jour. Je suis déçu de ne pas décrocher le maillot, mais c'est le plus rapide qui a gagné aujourd'hui. Si l'arrivée avait été placée au sommet, je pense que je n'aurais pas eu trop de problèmes pour gagner, j'étais le plus fort quand ça montait ! Ces Championnats de Belgique à Aywaille ont été une belle réussite, j'en profite pour remercier tous les bénévoles, la commune, la province, mon fan-club... Tout était parfait, chapeau !"

"Ce n'était pas facile de gagner, car Philippe était le plus fort aujourd'hui, résume pour sa part Tom Boonen. Après sa première attaque, j'y ai répondu, mais j'étais mort, et il restait trois tours ! J'ai donc dû utiliser ma tête, parce que je n'avais pas les jambes pour l'accompagner à chaque fois. Je me suis économisé dans la côte, et tout le monde était cuit au moment du sprint après une course pareille. Il n'y avait que des coureurs forts dans le groupe de tête."

Geel 2012 : Une course maîtrisée de A à Z

Le 24 juin 2012, le National ne peut échapper à Tom Boonen. La course est organisée à Geel, à quelques kilomètres de chez lui, et Tornado Tom sort du plus beau printemps de sa carrière, au cours duquel il a remporté l'E3, Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.

L'échappée du jour a de l'allure, d'autant plus que les équipes les principales équipes sont représentées : Nikolas Maes (Omega Pharma-QuickStep), Frédéric Amorison (Landbouwkrediet), Sander Armée (Topsport Vlaanderen), Tosh Van Der Sande (Lotto Belisol), Staf Scheirlinckx (Accent.jobs) et Maarten Wijnants (Rabobank).

A un peu plus de quarante kilomètres de l'arrivée, Gorik Gardeyn (Champion System) et Jan Bakelants (RadioShack) partent en contre. Une tentative vouée à l'échec ? Non, car derrière ce duo, la course s'anime.

L'arrivée semble propice à un sprint massif, mais les favoris montrent les dents et, sous l'impulsion de Greg Van Avermaet (BMC), de Jens Keukeleire (Orica-GreenEdge) et de Stijn Vandenbergh (Omega Pharma-QuickStep), un petit groupe se détache avant l'attaque de Tom Boonen à 37 kilomètres du but.

L'ancien Champion du Monde met le turbo, et trois hommes parviennent à revenir : Kristof Goddaert (AG2R), Sven Vandousselaere (Topsport Vlaanderen) et son coéquipier Julien Vermote.

Le quatuor rejoint rapidement Jan Bakelants et Gorik Gardeyn et se lance à la poursuite du groupe de tête. Derrière, les autres favoris, et surtout la formation Lotto Belisol, sont battus...

Malgré une course usante (il a beaucoup plu en début de journée, mais le soleil a fait son apparition), le final se déroule à vive allure. 

Les deux groupes de six fusionnent à trente kilomètres de l'arrivée. Ils sont désormais douze en tête... et l'équipe Omega Pharma-QuickStep, avec trois coureurs (Tom Boonen, Nikolas Maes et Julien Vermote) est la mieux représentée.

A 22 kilomètres du but, Tom Boonen place une nouvelle accélération. Jan Bakelants, Sven Vandousselaere et Nikolas Maes sont les plus prompts à réagir. Un peu plus tard, Kristof Goddaert parvient à faire le bond. Les autres n'ont plus l'énergie pour revenir et sont rapidement avalés par le peloton.

Alors qu'on entre dans les dix derniers kilomètres de l'épreuve, Philippe Gilbert (BMC) tente son va-tout. Mais le Champion en titre, seul, ne parvient pas à boucher la vingtaine de secondes qui le sépare du groupe de tête, où tout le monde continue à collaborer parfaitement. Après ce baroud d'honneur, le Remoucastrien est repris par le peloton des battus à deux kilomètres du but.

Devant, pas la moindre attaque... comme si tout le monde savait que Tom Boonen est intouchable. Tornado Tom est emmené dans un fauteuil et il devient Champion de Belgique pour la deuxième fois de sa carrière en réglant facilement, au sprint, le regretté Kristof Goddaert (il décédera à l'entraînement le 18 février 2014) et Sven Vandousselaere.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK