Remco Evenepoel reprend du service ce mardi au Tour de Burgos face à une concurrence coriace

Remco Evenepoel
Remco Evenepoel - © YUZURU SUNADA - BELGA

L’heure de la reprise a sonné pour Remco Evenepoel, engagé dès ce mardi sur le Tour de Burgos, une course à étape de cinq jours dans le nord de l’Espagne. Il s’agit de la première épreuve de haut niveau depuis l’interruption due au coronavirus. Avec 22 équipes au départ dont 14 WorldTour, il y aura de quoi s’amuser pour les fans de cyclisme sevrés depuis de longs mois.

Evenepoel, leader de l’équipe Deceuninck Quick-Step, devra en effet se frotter à de nombreux grimpeurs de renom comme le vainqueur du dernier Tour d’Italie Richard Carapaz, l’ancien champion du monde Alejandro Valverde mais aussi le double tenant du titre Ivan Ramiro Sosa et les redoutables Simon Yates, Mikel Landa, Fabio Aru et Rafal Majka. Des adversaires qu’il devra distancer dans la montagne puisqu’aucun contre-la-montre, sa spécialité favorite, n’est au programme de l’épreuve.

"Remco est motivé comme jamais", nous a confié lundi Patrick Lefevere, le patron de l’équipe Deceuninck Quick-Step. "Il y a deux arrivées au sommet donc il va pouvoir se mesurer aux autres. A l’entraînement on m’a dit qu’il "volait", mais on a aucune comparaison avec les autres équipes. Tout le monde a bossé autant que nous, on verra quel sera le résultat de ces trois semaines intenses à 2000 mètres d’altitude."

>> LIRE AUSSI : Patrick Lefevere : "Il y a vingt ans, on aurait pris Remco Evenepoel pour un dikkenek"

Côté belge, treize coureurs seront au départ : Remco Evenepoel et Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step), Ben Hermans et Tom Van Asbroeck (Israel Start-Up Nation), Edward Theuns et Jasper Stuvyen (Trek-Segafredo) et sept de Bingoal-Wallonie Bruxelles avec Lionel Taminiaux, Laurens Huys, Eliot Lietaer, Arjen Livyns, Baptiste Planckaert, Ludovic Robeet et Jelle Vanendert.

La course débute donc ce mardi avec une première étape vallonnée de 157km. Le lendemain, la deuxième étape sera réservée aux sprinteurs. Jeudi, c’est une étape de montagne qui attend les coureurs avec une arrivée au sommet du Picon Blanco (7,3 km à 9,3% de moyenne). Les sprinteurs se disputeront une nouvelle fois la victoire vendredi lors de la quatrième étape. Samedi, le Tour de Burgos se terminera par une arrivée au sommet à Lagunas de Neila.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK