Remco Evenepoel écrase la concurrence et s'offre un deuxième maillot arc-en-ciel chez les juniors

Le Belge Remco Evenepoel, déjà vainqueur du contre-la-montre mardi, a remporté ce jeudi la course en ligne des Championnats du Monde juniors qui se disputent à Innsbruck, en Autriche.

Grandissime favori de la compétition après ses nombreuses victoires cette saison (34 en 44 jours de course avant ce jeudi), dont les Championnats de Belgique et d'Europe en ligne et du contre-la-montre, celui que certains surnomment déjà le "petit cannibale" a été longuement retardé par une chute survenue à 72 kilomètres de l'arrivée, mais il a réussi à rejoindre le groupe de tête avant de multiplier les attaques et de s'isoler à l'avant de la course à un peu moins de vingt kilomètres du but.

Remco Evenepoel a ensuite progressivement creusé l'écart et n'a jamais été menacé par un éventuel retour de ses adversaires pour aller décrocher sa 35ème victoire de la saison et s'emparer d'un nouveau maillot arc-en-ciel.

Le jeune Belge a célébré sa victoire à la manière de Philippe Gilbert sur le Tour des Flandres 2017, en descendant de son vélo et en le brandissant à bout de bras au moment de franchir la ligne d'arrivée.

Après deux saisons seulement chez les juniors, Remco Evenepoel passera déjà professionnel en 2019 au sein de la prestigieuse équipe belge Quick-Step Floors, où il pourra s'épanouir sans pression, en disputant peu de courses. Mais à 19 ans seulement (il les fêtera le 25 janvier prochain), il pourrait déjà s'offrir l'un ou l'autre coup d'éclat...

Le résumé de la course

Grand favori de cette course disputée sur 131,8 kilomètres, Remco Evenepoel a connu une frayeur lorsqu'il a été impliqué dans une chute à 80 kilomètres de l'arrivée, alors que le peloton abordait la première difficulté au programme, le Gnadenwald. Le Belge n'a pas paniqué, est remonté sur son vélo et a entamé une poursuite de quelques kilomètres.

Alors qu'il réintégrait le peloton, deux coureurs s'isolaient en tête : l'Italien Andrea Piccolo et l'Allemand Marius Mayrhofer.

Remco Evenepoel plaçait une première accélération à 40 kilomètres de l'arrivée, sur la première ascension de Igls (7,9 km à 5,7%). Seuls Marius Mayrhofer et le Tchèque Karel Vacek parvenaient à l'accompagner. Karel Vacek devait cependant lâcher prise par la suite.

Remco Evenepoel abordait le dernier tour avec Marius Mayrhofer à ses côtés. Les plus proches poursuivants, les Italiens Gabriele Benedetti et Antonio Tiberi, pointaient à 56 secondes.

Remco Evenepoel prenait finalement le large au début de la dernière ascension de Igls, à 20 kilomètres de la ligne. Le coureur belge a rapidement creusé l'écart, son avantage dépassant la minute après quelques kilomètres. Il pouvait savourer les derniers kilomètres et franchissait la ligne en soulevant son vélo.

Derrière Marius Mayrhofer apparaissait un nouveau duo, formé par l'Italien Alessandro Fancellu et le Suisse Alexandre Balmer. L'Allemand semblait craquer sur la fin, mais il réussissait à conserver la deuxième place, à 1:25 du vainqueur. Alessandro Fancellu battait Alexandre Balmer dans le sprint pour la troisième place (+1:38).

Remco Evenepoel est le quatrième Belge à remporter le titre mondial chez les juniors après Ronny Van Holen en 1977, Roger Six en 1982 et Jasper Stuyven en 2009.

Remco Evenepoel s'offre un deuxième titre mondial, deux jours après son sacre au contre-la-montre. C'est aussi la quatrième médaille belge depuis le début des Mondiaux, après l'argent de Brent van Moer (chrono espoirs) et le bronze de Victor Campenaerts (chrono professionnels). Par ailleurs, la formation belge Quick-Step Floors a remporté le contre-la-montre par équipes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK