Philippe Gilbert prévoit une fin de carrière en 2022 : "Il n’y a pas que le cyclisme dans la vie"

Philippe Gilbert devrait mettre un point final à sa carrière à la fin de la saison 2022, a-t-il annoncé à demi-mot dimanche sur l’antenne de Vivacité en marge de l’Amstel Gold Race à laquelle il n’a pas pris part. "À un moment donné, il faut arrêter. Ça me fera 20 ans de carrière. Il faut se dire qu’il n’y a pas que le cyclisme dans la vie. Il y a la famille aussi. J’ai sacrifié énormément de choses dans ma vie et il est un peu temps d’en profiter", a expliqué le Remoucastrien au micro de Samuel Grulois.

"Cela veut dire que 2022 sera votre dernière saison ? Oui. C’est pour ça que des fois c’est difficile de se dire qu’on doit rater des courses comme celle d’aujourd’hui. Ce sont des courses qui me tiennent à cœur. J’aurais été très heureux d’être au départ", a ajouté Gilbert.


►►► À lire aussi : Il y a 10 ans, Philippe Gilbert en démonstration sur le Cauberg de l’Amstel Gold Race

►►► À lire aussi : Philippe Gilbert défendra son titre à Roubaix : "Le report me donne une 2e chance d’épingler le dossard N.1"

►►► À lire aussi : Philippe Gilbert renonce au Tour des Flandres : "Je manque de fraîcheur mentale, j’ai besoin de couper"


 

Lors de son intervention en direct, le coureur de l’équipe Lotto Soudal est notamment revenu sur ces dernières semaines difficiles qui l’ont poussé à faire un break et notamment à déclarer forfait pour le Tour des Flandres.

On a sous-estimé l’effet de ces chutes sur mon corps

"J’avais besoin d’une coupure physique et mentale mais maintenant je me suis bien repris. J’ai pu m’entraîner correctement et je suis bien heureux de revenir pour la Flèche. J’aurais bien voulu être présent aujourd’hui à l’Amstel mais c’était trop tôt par rapport à mon schéma d’entraînement. J’ai eu deux chocs très violents à la rotule. On a sous-estimé l’effet que ça a eu sur mon corps.

J’ai eu énormément de douleur et de difficulté à reprendre. J’ai payé tous ces kilomètres où j’ai continué à rouler avec une énorme douleur au genou. J’ai eu une charge de douleur énorme pendant de longs mois et mon corps a dit stop. La décision que j’ai prise avec mon équipe de faire cette micro pause était la bonne décision. J’espère revenir avec de meilleures sensations."

Gilbert au départ sans pression sur la Flèche et Liège-Bastogne-Liège

De retour à la compétition mercredi pour la Flèche Wallonne puis dimanche sur Liège-Bastogne-Liège, Gilbert ne sait pas trop où il en est mais espère suivre les meilleurs le plus loin possible.

"J’ai pris quelques jours de repos complet puis j’ai enchaîné avec des sorties de plus de 6h pour améliorer mon endurance. Physiquement, je ne serai pas trop mal mais je suis conscient qu’il me manquera des courses préparatoires comme le Pays basque. C’est une course qui aide pas mal. Je prendrai le départ sans ambition claire avec d’abord l’idée de prendre du plaisir et d’aller le plus loin possible. Evoluer sans pression va peut-être me donner une certaine liberté. J’espère que je serai quand même là dans le final de ces deux belles Classiques."

1 images
Philippe Gilbert © Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK