Philippe Gilbert avant l'Amstel: "Le final est plus étroit et sinueux, plus à l'avantage des attaquants"

Philippe Gilbert fait partie des quelques coureurs qui vont enchaîner les Flandriennes et les Ardennaises. Il sera présent ce dimanche sur l'Amstel Gold Race dont il est tenant du titre. Pas de vacances pour le belge, qui a toutefois allégé son programme pour être en forme au départ.

"Physiquement, Paris-Roubaix est une course qui marque. Plus qu'une classique normale. Mentalement, cela a demandé beaucoup de concentration. On a été loin dans la douleur. J'ai donc géré ma semaine en allégeant les entraînements. La fraîcheur est importante en cette période. On verra si cela passe ce dimanche." déclare le belge au micro de Jérôme Helguers.

Le nom de Philippe Gilbert figure déjà quatre fois au palmarès de l'Amstel Gold Race (WorldTour) après ses succès en 2010, 2011, 2014 et 2017. Dimanche, le coureur Quick-Step Floors pourrait rejoindre le Néerlandais Jan Raas, seul cycliste à s'être imposé à 5 reprises. Le Remoucastrien, 35 ans, n'en fait toutefois pas une obsession. "Comme toujours, je prendrai le départ avec l'ambition de m'imposer mais cette 5e victoire ne me préoccupe pas plus que ça. Ce sont de belles statistiques à admirer en fin de carrière mais, actuellement, je suis concentré sur la course. Ma plus grande motivation est de faire le mieux possible", a déclaré Gilbert vendredi lors d'une conférence de presse à Lanaken, où se prépare son équipe.

Le final du parcours a une nouvelle fois été modifié. Cela ne gêne pas le coureur Quick-Step, qui s'est déjà imposé sur trois profils différents du final de l'Amstel Gold Race. "On a roulé sur le parcours aujourd'hui. Le final est plus étroit et sinueux. Donc plus à l'avantage des attaquants. C'est ce que l'organisation veut je pense. Il sera plus compliqué de contrôler la course, je m'attends donc à une belle bagarre. J'ai gagné 4 fois et 3 fois sur un parcours différents. C'est marrant. C'est dû au fait que la course me convient bien dans l'ensemble. Il faut être placé. Et il faut des qualités de puncheur."

Outre Gilbert, l'équipe belge WorldTour pourra compter, entre autres, sur Pieter Serry, 4e à la Flèche Brabançonne, le Néerlandais Niki Terpstra, vainqueur du Tour des Flandres, et le Français Julian Alaphilippe, impressionnant de facilité au Tour du Pays basque où il a remporté deux étapes. "Julian est dans une forme incroyable. Nous avons une très bonne équipe au départ, avec laquelle je n'ai pas encore beaucoup roulé cette saison. Nous espérons pouvoir nous imposer car l'Amstel Gold Race demeure une des plus belles courses de l'année."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK