Philippe Gilbert a voulu "rester caché" et "miser sur le sprint massif"

L’équipe Lotto Soudal est restée plutôt dans l’ombre ce samedi sur le Circuit Het Nieuwsblad. La formation belge n’était pas présente dans le groupe de tête qui s’était isolé dans la finale avant de se faire revoir par le peloton. Quand on entend les propos de Philippe Gilbert après la course à notre micro, on comprend que cette absence n’était pas anodine.

"J’avais prédit une arrivée massive au meeting vendredi. Le 3/4 de l’équipe ne m’avait pas cru. J’étais préparé à ça et je suis resté bien caché toute la journée en misant sur un sprint massif. J’ai donc essayé de garder un maximum de forces pour le sprint. Une cinquième place ce n’est pas trop mal. C’est une bonne journée, avec de bons efforts. C’est important pour les courses à venir", a expliqué Gilbert, finalement 5e de la course.


►►► À lire aussi : Nieuwsblad : Davide Ballerini s'impose au sprint dans une course d'ouverture surprenante, Vanmarcke 3e

►►► À lire aussi : Le classement complet de la course

►►► À lire aussi : Circuit Het Nieuwsblad : Pour Davide Ballerini, c'est "un rêve qui devient réalité"


 

Pour Gilbert, c’est le vent qui a joué un rôle clé dans cette épreuve." La course était très rapide mais fermée. Ça restait tout le temps groupé. Le vent de face y était pour beaucoup. On voyait les coureurs essayer d’accélérer dans les monts mais avec le vent de face, c’était difficile de faire la différence. C’était très rapide mais moins difficile paradoxalement. Le rythme était élevé mais constant donc ça faisait moins de dégâts."

Gilbert a enfin regretté d’avoir dû décélérer brusquement dans le dernier virage, sans quoi il aurait sans doute fait un meilleur sprint.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK