Peter Sagan dédie sa victoire à son beau-père

Peter Sagan dédie sa victoire à son beau-père
Peter Sagan dédie sa victoire à son beau-père - © DIRK WAEM - BELGA

Depuis Rik Van Looy en 1962, plus aucun champion du monde en titre ne s'était imposé à Gand-Wevelgem. Peter Sagan a mis fin à l'attente dimanche en battant au sprint ses compagnons d'échappée Sep Vanmarcke, Fabian Cancellara et Viatcheslav Kuznetsov.

"Je suis évidemment superbement heureux d'avoir mis un terme à une longue série de places d'honneur. Je remercie mes équipiers de m'avoir permis de conserver un bon état de fraicheur jusqu'au moment d'attaquer le final", a expliqué Sagan, qui a récolté six deuxièmes places depuis le début de la saison. "Cela a roulé ferme pendant toute la journée. Avec Cancellara et Vanmarcke, je suis parti à la poursuite de Kuznetsov après la montée du Mont Kemmel. Nous avons réussi à sortir malgré le fort vent. Avec Cancellara, nous avons tout donné. Nous avons travaillé ensemble pour conserver notre avance. Dans les derniers kilomètres, nous nous sommes regardés. C'est logique, nous nous connaissons. Comme nous avions suffisamment d'avance, nous avons pu spéculer sur la façon d'aborder le sprint. Au terme d'une course aussi dure, Cancellara n'est certainement pas lent mais Kuznetsov a démarré en premier. J'ai instantanément plongé dans sa roue et je me suis projeté en premier sur la ligne d'arrivée. Je suis content de pouvoir enfin gagner avec ce maillot. C'est ma deuxième victoire sur Gand-Wevelgem et je la dédie au père de mon amour, victime d'un problème cardiaque. J'espère qu'il va s'en remettre le plus vite possible. La dernière fois que le porteur du maillot de champion du monde s'était imposé à Wevelgem remonte à 1962? C'est beau mais je suis content de m'être imposé une deuxième fois. Peu importe le maillot."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK