Pas de Tour pour Wanty – Gobert: Une logique bleu-blanc-rouge?

Le couperet est tombé. ASO, l’organisateur du Tour de France a attribué les invitations pour la course de juillet, l’équipe Circus - Wanty - Gobert n’en sera pas. La déception est énorme pour une formation qui trois années durant a eu à cœur d’honorer la Wild Card que Christian Prud’homme et son équipe lui adressaient. Mais voilà les échappées héroïques et vaines des hommes de Bourlard n’ont pas suffi.

La donne a changé. Par rapport aux années précédentes, le nombre d’invitations dont dispose un organisateur est passé de quatre à deux. D’abord parce que l’UCI a voulu récompenser le vainqueur du classement ProTeams – reprenant les résultats de l’année des équipes continentales Pro comme Direct Energie, Circus - Wanty - Gobert ou Wallonie Bruxelles – en lui offrant une invitation pour toutes les grandes courses de la saison à venir. Ironie du sort en 2017 et 2018, Wanty Gobert s’était classée première du même classement. Mais en fin de saison, elle a dû se contenter de la deuxième place derrière l’équipe Direct Energie pour 65 petits points. On pourra toujours se demander si la fin de saison d’un tel ou la campagne de classiques catastrophique d’un autre n’est pas la cause de l’échec. La vérité se trouve sans doute un peu dans les deux explications, mais pas seulement.

L’autre part de l’explication réside dans l’octroi de la licence World Tour à Cofidis en décembre dernier. Une décision qui a augmenté d’une unité le nombre d’équipes du Top. Un passage à 19 qui a eu des répercussions sur les invitations disponibles. Avec seulement deux sésames en poche, ASO était confronté à un dilemme. Dès le moment où la sélection d’Arkea avec Barguil et Quintana était une évidence pour tous, il restait à trancher entre Circus-Wanty-Gobert et Vital Concept… Éconduite à deux reprises, l’équipe de l’ancien coureur Jérome Pineau a enfin décroché la timbale ce midi. Une invitation qui était devenue impérative aux yeux des sponsors français qui risquaient de déserter le projet en cas de nouvelle absence sur les routes de France en juillet et peut-être par là même signifier la fin de la structure Vital Concept.

La décision d’ASO pourrait apparaître comme un choix franco-français mais au regard des deux noyaux inscrits sur les listes de l’UCI au 1er janvier 2020, Wanty – Gobert, orpheline de Guillaume Martin, ne peut plus avancer une supériorité sportive comme argument déterminant.

L’avenir nous apprendra si la non-sélection au Tour aura des conséquences importantes pour l’équipe. Une évidence est née déjà dans l’esprit de Jean-François Bourlard qui va remotiver ses troupes et viser la victoire au classement des équipes continentales Pro. Le calendrier regorge de belles épreuves comme les classiques flandriennes ou encore les Ardennaises auxquelles Circus - Wanty - Gobert participera avec l’ambition de décrocher les points qui pourraient la mener directement au Tour en 2021.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK