Nouveau calendrier UCI, demandez le menu : Movistar répartit ses leaders sur les Grands Tours

Le nouveau calendrier UCI en un coup d’œil
Le nouveau calendrier UCI en un coup d’œil - © RTBF

C’est un casse-tête pour les équipes. Depuis l’annonce du nouveau calendrier UCI, elles s’activent en coulisses pour préparer la reprise de la saison cycliste. Fini le home trainer. Les coureurs ont repris l’entraînement outdoor. Le déconfinement s’enclenche de manière progressive. Un peu partout en en Europe, les coureurs s’entraînent à nouveau normalement. Pour la compétition, il faudra encore se montrer patient. Coup d’envoi le 1er août avec les Strade Bianche. Le Tour en septembre, le Giro en octobre, la Vuelta en novembre. Sans oublier les 5 monuments. Le programme sera très chargé. Avec ce calendrier remanié, les coureurs vont devoir s’adapter et faire des choix.

Qui sera au départ du Tour de France ? Quels seront les favoris du Tour d’Italie ? Quid des Belges et des stars du cyclisme ? Beaucoup de questions restent en suspens. A l’heure actuelle, les équipes concoctent le programme en interne. Peu de communication officielle, mais certains coureurs ont déjà dévoilé les premières tendances de leur programme dans ce calendrier UCI new look. Petit tour d’horizon du peloton.

UAE Team Emirates : Pogacar au Tour pour apprendre

Le phénomène Tadej Pogacar a levé un coin du voile sur son programme dans une interview accordée à Cycling news. Le Slovaque, qui a épaté tout le peloton sur la Vuelta (3e et 3 étapes), va commencer sa saison en Italie (Strade, Lombardie ou Sanremo) avant de s'orienter vers la France. Il va disputer le Dauphiné avant de courir sa première Grande Boucle, sans ambition pour le Général. "Il est trop tôt". Il devrait ensuite s'aligner aux Mondiaux de Martigny.

Bora-Hansgrohe : Sagan va enchaîner Tour et Giro

Peter Sagan avait prévu de disputer le Tour d'Italie cette année. Les multiples reports n'ont pas modifié son idée initiale. Et tant pis pour les classiques ! Le champion du monde, présent à la présentation du Giro, fera son début sur la course italienne.

Vu le calendrier resserré, ce choix va le priver de nombreuses courses sur lesquelles, il est habitué à briller. Entre le 3 et le 25 octobre, les dates du Giro, Liège-Bastogne-Liège, l'Amstel Gold Race et surtout toute la campagne flandrienne (Gand-Wevelgem, Ronde, Roubaix) sont au menu. Plus que jamais en 2020 choisir, c'est renoncer.

Trek-Segafredo : Programme très italien pour Nibali, Porte au Tour

Le coureur cycliste italien Vincenzo Nibali devrait participer au Giro d'Italie 2020, selon la Gazzetta dello Sport. Le vainqueur du Tour de France 2014 a décidé de suivre un programme essentiellement italien. Seul le championnat du monde de Martigny (Suisse) devrait voir le coureur de Trek-Segafredo quitter les frontières de son pays. Son équipe devrait confirmer son programme cette semaine précise le quotidien sportif italien.

Nibali, 35 ans, reprendra la compétition aux Strade Bianche le 1er août. Il poursuivra avec le Tour de Lombardie le 8 août et Milan-San Remo le 22 août. Le "Requin de Messine" fera ensuite l'impasse sur le Tour de France pour se rendre à Tirreno-Adriatico (7-14 septembre) en préparation des Mondiaux sur route (actuellement prévus le 27 septembre à Martigny) et du Giro.

Son équipier Richie Porte sera lui aligné sur le Tour de France (29 août-20 septembre), comme initialement prévu. "Lorsque le calendrier revu a été publié, il a définitivement facilité la reprise de l'entraînement pendant la période de confinement", a déclaré Porte. "Le Tour de France reste mon objectif principal pour la saison, et il commence avec le bonus supplémentaire de rouler sur mes routes locales à Nice", a déclaré l'Australien de 35 ans. "Cependant, ce sera certainement un territoire inexploré de courir le Tour en septembre. Je ne suis pas sûr que ce soit différent, même si je ne m'attends pas à ce qu'il fasse aussi chaud que d'habitude et que le temps sera peut-être un peu plus capricieux en montagne". 

Après ses hommes de Tours, Trek-Segafredo a dévoilé le programme ses coureurs de classiques.

Le champion du monde Mads Pedersen conserve la majorité de ses objectifs comme le Tour de France et les classiques, en particulier Paris-Roubaix qu'il a gagné en juniors en 2013. Jasper Stuyven, vainqueur de Het Nieuwsblad, suivra le même schéma. Notre compatriote reprendra au tour de Pologne.

Sunweb : Benoot vise une victoire d’étape au Tour

Vainqueur d’étape et deuxième du classement final de Paris-Nice, Tiesj Benoot avait très bien commencé sa saison. Le Gantois espère rester dans la même dynamique et compte participer au Tour de France. Pas de vue sur le classement général mais plutôt sur une éventuelle victoire d’étape. Ensuite, Tiesj est candidat pour participer aux Mondiaux d’Aigle-Martigny (sur un parcours très vallonné). Ensuite viendra le temps des classiques, à la fois Liège-Bastogne-Liège et le Tour des Flandres, a-t-il expliqué au Nieuwsblad. Choix logique vu le profil 'passe-partout' de Benoot, à la fois brillant sur les courses pavées et vallonnées. "Si vous voulez être performant sur les classiques, le Tour est la seule option", a expliqué le coureur belge. Tiesj Benoot a fait part de ses envies à sa nouvelle équipe Sunweb, reste maintenant à accorder et valider ses choix. En attendant la reprise des courses, il devrait se préparer via un stage en altitude cet été.

Alpecin-Fenix : Pas de grand tour pour van der Poel

Chez Alpecin-Fenix c’est un peu la soupe à la grimace, car l’équipe ne sera pas invitée sur les grands tours. Elle sera par contre présente sur les cinq monuments. Ce qui laisse l’embarras du choix au leader Mathieu van der Poel, capable de gagner partout ! L’équipe belge compte profiter de la division du peloton (avec des coureurs répartis sur différentes courses) pour frapper un grand coup.

Avec cette saison qui se prolonge plus tard que d’habitude, van der Poel pourrait aussi raccourcir sa prochaine saison de cyclo-cross. "Peut-être seulement une dizaine de cross", confie l’un des dirigeants d’Alpecin-Fenix au Nieuwsblad.

Le prodige néerlandais a par ailleurs annoncé qu’il comptait faire du VTT jusqu’en 2024.

Deceuninck – Quick Step : Remco au Giro, Alaphilippe au Ronde

Après son début de saison canon (5 succès dont le classement final du Tour de San Juan et du Tour d’Algarve), Remco Evenepoel devait découvrir les classiques wallonnes et enchaîner avec le Tour d’Italie. A cause de la crise du coronavirus, le jeune prodige a dû faire un choix. Ces épreuves se déroulent en même temps dans le nouveau calendrier. Conséquence : Pas de Liège-Bastogne-Liège, ni de Flèche Wallonne pour le Belge cette année. Remco Evenepoel a opté pour le Giro. Ce sera le 1er grand tour de sa carrière.

Pour le reste, pas de grand bouleversement dans le Wolfpack. Comme prévu, Julian Alaphilippe sera au départ du Tour de France à Nice. Le Français s’alignera ensuite sur les classiques ardennaises et sur… le Tour des Flandres (18/10). Ce sera une grande première pour Alaf dans les monts flandriens. Une information confirmée par le manager de l’équipe, Patrick Lefevere.

CCC : Van Avermaet au Tour comme à l’habitude

Rien d’officiel pour Greg Van Avermaet, mais les ambitions restent identiques. Son planning de course devrait débuter par la campagne italienne : les Strade Bianche (1/08) suivies de Milan-Sanremo (8/08). Valério Piva, directeur sportif chez CCC précise que le champion olympique va ensuite se concentrer sur la Grande Boucle et les courses flandriennes.

Lotto-Soudal : Gilbert avec Sanremo en tête

Du côté de Lotto-Soudal, l’autre équipe belge du World Tour, rien ne filtre pour le moment. Une certitude ? Milan-Sanremo (8/08) sera au programme de Philippe Gilbert. C’est l’objectif majeur du Liégeois qui rêve de remporter la Primavera, le seul monument du sport cycliste qui manque à son palmarès. C’est l’inconnue aussi pour Wellens, Degenkolb et Ewan pour savoir quand ils accrocheront leur premier dossard.

AG2R : Bardet finalement en mode "Tour", en France et en Flandre ?

Chez AG2R, on se donne le temps avant de communiquer. L’équipe française estime qu’il est encore trop tôt. "Le calendrier des épreuves World Tour a été dévoilé, mais il manque encore une partie du calendrier pour les autres courses" précise l’un des membres du staff. "Toutes les dates ne sont pas encore connues. On devrait y voir plus clair au mois de juin". Un changement tout de même à signaler. A cause du coronavirus, Romain Bardet fera finalement le Tour de France et non le Giro comme initialement prévu. Le Français a aussi déclaré dans les colonnes du journal Le Monde qu’il pourrait se laisser tenter par le Tour des Flandres (18/10). Une participation impossible en temps normal, mais cette année, avec la modification du calendrier, il pourrait venir tâter les pavés flandriens aux côtés d’Oliver Naesen.

Movistar : Valverde vise la trilogie Tour de France-Mondiaux-Vuelta

Alejandro Valverde vient de fêter ses 40 ans, mais il reste toujours aussi ambitieux. Ses objectifs n’ont pas changé. L’Espagnol a dévoilé son programme. Il va commencer par les Strade Bianche avant d’enchaîner avec Milan-Sanremo. Le Tour de France, les mondiaux, les ardennaises et la Vuelta devraient aussi figurer sur la route de l’ancien champion du monde.

Le vétéran espagnol sera accompagné par son compatriote Enric Mas sur les routes françaises et espagnoles. Movistar donnera sa chance à Marc Soler sur le Giro.

Astana : Fuglsang ira au Giro et ne défendra pas son titre à Liège

Pas de Jakob Fuglsang à la Doyenne. Le dernier vainqueur de Liège-Bastogne-Liège ne défendra pas son titre cette année. Le Danois a privilégié la course au maillot rose. Une décision prise en début de saison. La crise du coronavirus n’a pas changé ses ambitions. Fuglsang sera bel et bien le leader d’Astana sur le Tour d’Italie. C’est le Colombien, Miguel Angel Lopez qui sera l’homme fort de la formation kazakhe sur le Tour de France, une course qu'il découvrira après avoir déjà terminé sur le podium des deux autres grands tours (3e du Giro et de la Vuelta en 2018).

Ineos : Le trio de luxe sur le Tour, Carapaz au Giro

Ineos doit gérer ses problèmes de luxe avec Bernal, Froome et Thomas. Un solide trio attendu sur le Tour de France. Pour le Tour d’Italie, l’équipe britannique a porté son choix sur Richard Carapaz. L’Equatorien de 26 ans tentera de défendre son titre sur le Giro à l’automne. Ce sera son objectif principal de la saison. La 103ème édition du Tour d’Italie se déroulera du 3 au 25 octobre.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK