Mondiaux de cyclisme – Evenepoel : "L’équipe belge a fait une course presque parfaite"

Julian Alaphilippe s’est imposé aux championnats du monde de cyclisme ce dimanche à Louvain. La Belgique est passée d’un cheveu à côté d’une médaille avec la quatrième place de Jasper Stuyven. Remco Evenepoel a tout donné pour tenter d’aider l’équipe belge et s’est présenté lessivé au micro de Jérôme Helguers : "La course a commencé très tôt, plus tôt que ce qu’on pensait. On l’avait déjà senti au premier passage à Louvain. L’équipe de France voulait rendre la course très dure. C’est ce qu’ils ont fait. L’équipe belge a fait une course presque parfaite. Malheureusement, on ne gagne pas et on ne prend pas de médaille. C’est un peu dommage. Je me suis donné à fond, j’ai fait ce qu’on m’a demandé. Je suis vide".

S’il a semblé avoir d’excellentes jambes et quelque peu galvauder ses forces par moments, le coureur de la Deceuninck – Quick – Step s’est contenté d’écouter les consignes de Wout van Aert : "La seule chose qu’il m’a dite c’est de rouler à bloc de Overijse à Louvain pour augmenter l’écart par rapport au deuxième groupe. C’est ce que j’ai fait. Je me suis complètement vidé jusqu’à Louvain et puis je me suis écarté, je ne pouvais plus pousser plus. C’était à moi de le faire. Il y avait Wout et Jasper comme leaders. J’étais là et j’ai fait ce qu’on m’a demandé. Je ne pouvais rien faire de plus".

Julian Alaphilippe s’est montré très impressionnant en attaquant à plusieurs reprises et finalement c’est sans doute le meilleur qui l’a emporté ce dimanche. Le numéro de son équipier chez Deceuninck – Quick-Step, Julian Alaphilippe, n’étonne pas Remco Evenepoel : "Je n’ai pas vu la course. Je n’ai pas vu où il a attaqué. Il fallait qu’il fasse ça. Tout le monde sait que Wout est très fort mais au moment où il est un peu plus en difficulté, c’est là qu’il faut aller. Wout c’est le plus rapide du monde sur ce genre de parcours. L’équipe de France a voulu l’éliminer en attaquant. C’est ce qu’ils ont déjà fait à Overijse. C’était une belle course, une course très dure. C’est juste dommage pour la Belgique qu’on ne prenne pas de médaille ni le maillot".

S’il avait semblé un peu en dessous de Wout van Aert sur les routes du Tour de Grande-Bretagne, Remco Evenepoel n’est pas surpris de voir Julian Alaphilippe ce dimanche : "Je pense que Julian est toujours là. Dans les grands moments, il est toujours prêt pour la guerre et ça montre encore une fois que c’est un coureur de grande, grande classe".

S’il ne courrait pas dans la même équipe que lui ce dimanche, Remco Evenepoel pourra se consoler en roulant aux côtés du champion du monde toute la saison prochaine.


►►► À lire aussi : Mondiaux de cyclisme – Julian Alaphilippe : "On n’a pas trop respecté le plan mais ça a marché quand même"

►►► À lire aussi : Mondiaux de cyclisme – Wout Van Aert : "Une déception parce que toute l’équipe était là, mais moi pas dans le final"


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK