Michele Ferrari: "Le dopage n'avait sur Armstong qu'un effet placebo"

"Dans l'interview à Oprah Winfrey, Lance dit qu'il pense qu'il n'aurait jamais remporté le Tour à sept reprises sans l'usage de testostérone, EPO et transfusion sanguine. Et bien, je pense qu'il se trompe", a écrit Ferrari, chargé de la préparation physique des coureurs, dans un blog sur le website de son fils Stefano, www.53x12.com. "Si Armstrong a utilisé la testostérone de la manière que ses équipiers l'ont décrit (microdoses diluées dans de l'huile d'olive sous la langue), il n'aurait jamais pu avoir des résultats. La quantité de testostérone qui entre dans le corps de cette manière est négligeable et ne peut mener à une amélioration des performances sportives. Dans le cas d'Armstrong, après sa maladie, il est même possible que l'apport de la testostérone exogène

ait diminué sa condition. Ses équipiers ont témoigné que l'EPO a été utilisé par microdoses et les transfusions sanguines par une ou deux unités. De cette manière, on ne peut pas être meilleur qu'après avoir été en stage d'altitude." "Et donc Armstrong aurait réalisé précisément les mêmes performances sans dopage. Il avait beaucoup plus de talent que ses concurrents."

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK