Lotto doit verser 150.000 € à Leukemans

Ce sont les journaux flamands du groupe Corelio qui annoncent la nouvelle ce vendredi. 

Une faute administrative est çà l'origine de cette décision. La lettre de licenciement a été envoyée, après les soucis de dopage de Leukemans en 2007, par inadvertance à l'adresse de ses parents.

Les juges de la Cour ont ainsi estimé que le licenciement par l'équipe Lotto de Leukemans, le 26 Décembre 2007, était illégal. La BCC a licencié Leukemans après un contrôle antidopage positif de celui-ci. Mais selon la Cour, les règles d'un "licenciement pour faute grave" n'ont pas été respectées.

Un tel licenciement n'est possible que si l'employé commet une faute grave qui rend impossible toute collaboration entre employeur et employé. Mais l'employeur doit réagir dans les trois jours après avoir eu connaissance du problème. Dans le cas de Leukemans, l'équipe a réagi assez rapidement, mais lors de l'envoi de la lettre de licenciement une erreur administrative a été commise. La lettre a été envoyée à l'adresse des parents de Leukemans. Il y avait vécu pendant longtemps, mais le coureur avait déménagé un an plus tôt et l'avait signalé à l'équipe.

Le Tribunal du travail a conclu que seule une lettre de licenciement à la nouvelle résidence pourrait être valable. La Belgian Cycling Company a, selon la Cour, commis là "une négligence impardonnable et doit en supporter les conséquences".

La décision représente un fardeau financier sur l'équipe. Leukemans a non seulement droit à une indemnité de départ de 127.000 euros, mais aussi 16.000 euros d'arriérés de salaire plus les intérêts portant sur quatre années.

La Cour a également décidé que l'équipe cycliste Lotto devrait payer 5500 euros de frais de justice.

Walter Van Steenbrugge, avocat de la BCC, a quant à lui déclaré qu'il avait déjà décisidé d'aller en cassation contre l'arrêt du Tribunal gantois.

Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK