Wout van Aert et Lotte Kopecky couronnés Flandrien et Flandrienne de l’année


Wout van Aert et Lotte Kopecky ont été désigné Flandrien et Flandrienne de l’année, trophées décernés par Het Nieuwsblad. Deux sacres indiscutables tant les deux cyclistes ont brillé tout au long de l’année.


►►► À lire aussi : Wout Van Aert aux Mondiaux de cyclocross ? Son coach préférerait qu’il n'y aille pas

►►► À lire aussi : Tour de France : la belle émotion de Wout van Aert sur le podium des Champs Elysées 


Van Aert et Kopecky ? Qui d’autres ? Si les titres pouvaient se discuter l’année dernière, sur base des résultats 2021 il n’y a pas photo. Et pas seulement parce qu’ils sont tous les deux champions de Belgique.

Quand on émarge au top 3 mondial, on est forcément l’un des meilleurs coureurs de son pays. Même quand des compatriotes ont accroché un Monument (Stuyven), accumulé les bouquets dans les sprints (Merlier, Philipsen) ou ont réussi un impressionnant come-back (Evenepoel). Le coureur d’Herentals a compilé 13 victoires, seuls Tadej Pocagar et Primoz Roglic ont fait aussi bien. A la quantité, WVA a ajouté la diversité. Course d’un jour, étape de montagne, victoire en puncheur, sprint massif ou contre-la-montre, van Aert a tout fait cette année.

Une capacité incroyable a gagné sur tous les terrains (25 podiums en 49 jours de course) qui multiplie les objectifs et rend les choix plus complexes. C’est sans doute la leçon a tiré de cet exercice 2021. A courir tous les lièvres à la fois, le coureur d’Herentals a parfois manqué de jus le Jour J (Ronde, Mondiaux, Roubaix). Ses trois médailles d’argent (mondiaux de cyclo-cross et de chrono et course en ligne aux JO) en sont sans doute le meilleur exemple. S’il parvient à mieux cibler ses efforts, il n’en sera que plus dangereux.

Kopecky gravir la marche internationale en 2022

Depuis l'an dernier, la coureuse de Liv Racing s'est installée au sommet de la hiérarchie belge. Un statut confirmé cette saison. Kopecky, c'est la régularité incarnée. En 2021, elle affiche 23 Top 5 en 34 jours de course. Presque toujours au rendez-vous, Miss Top 5 sait aussi gagner. Elle a glané 8 victoires lors de la saison écoulée, autant que depuis le début de sa carrière. Elle a levé les bras au Samyn, a réalisé le doublé au championnat de Belgique (chrono et route), a gagné au Tour de Belgique et la 4e étape du Challenge by la Vuelta. Cette victoire, sa deuxième en World Tour, matérialise la trajectoire à suivre pour la 8e coureuse du classement UCI.


►►► À lire aussi : Mondiaux de cyclisme sur piste : Lotte Kopecky en or sur la course aux points, Ghys et De Ketele en bronze à l'américaine


Leading Lady incontestée du cyclisme belge, Kopecky veut passer le cap et s'affirmer au niveau international. Sa quatrième place aux JO prouve qu'elle a les moyens de ses ambitions. Son transfert chez SD Worx doit l'y aider. Son incroyable championnat du monde sur piste (argent en élimination et en omnium et dans la course aux points) doit servir de déclic.

Avec ce supplément de confiance et un peu moins de poisse (ennuis mécaniques aux Strade et au Ronde, chutes sur la piste à Tokyo), elle devrait pouvoir convertir ses nombreuses places d'honneur en succès dans les plus grandes courses du calendrier.

Une volonté que partagent van Aert et Kopecky. S’ils y parviennent, ce duo-là postulera encore au trophée en 2022.

 

 

3 images
© Tous droits réservés
3 images
© Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK