Liège-Bastogne-Liège: Vanendert s'attend à une course fermée

Jelle Vanendert disputera dimanche son 9e Liège-Bastogne-Liège. "En tant qu'équipe nous sommes forts mais il est temps que cela se traduise par un gros résultat", a prétendu vendredi le grimpeur Lotto-Soudal.

Vingt-sixième de l'Amstel Gold Race et 18e de la Flèche Wallonne, Vanendert est relativement satisfait de ses courses en côte. "Mes prestations n'ont pas été mauvaises mais c'est dommage que les résultats n'aient pas suivi. J'entends par là, une place sur le podium."

Vanendert et Tony Gallopin ont vu Tim Wellens se profiler comme numéro 1 de Lotto-Soudal. "Nous avons un plan et tous les huit coureurs sont concernés. C'est certainement envisageable que Tim, Tony et moi figurions dans le final. Ensuite, il devrait y avoir moyen de tenter quelque chose. Avec le mauvais temps prévu, c'est assurément possible. Pour Tim, il sera important qu'il puisse patienter le plus longtemps possible."

Il sera difficile d'éviter le sprint tout comme ces dernières années. "L'arrivée à Ans monte mais elle n'est pas très raide. C'est idéal pour les puncheurs. Regardez les derniers vainqueurs. Excepté Daniel Martin, ce sont tous de forts sprinters: Simon Gerrans, Philippe Gilbert, Alejandro Valverde. C'est très difficile d'arriver seul à Ans. Avec cette nouvelle ascension dans le final, je crains que la course soit encore plus fermée. D'autre part, la côte peut provoquer un solide écrémage. Pour moi, Liège-Bastogne-Liège est la course d'un jour la plus difficile. La Doyenne peut vraiment être impitoyable."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK