Les petites histoires de Rodrigo : Au temps où " À Travers la Flandre " passait par Spa et Ciney !

Ce mercredi 1er avril, " A Travers La Flandre " fête ses 75 ans. La course s’est toujours déroulée un mercredi mais, à l’origine, c’était une épreuve de deux jours et elle s’appelait " Dwars door Belgïe ", A Travers la Belgique.

À Travers la Belgique portait bien son nom puisque jusqu’à la moitié des années ’60, le peloton passait par le Limbourg (Saint-Trond, Genk et Eisden) et même par la Wallonie. Spa, en 1948, et Ciney, de 1958 à 1963, furent villes arrivée le premier jour et départ le lendemain. 


►►► À lire aussi : Toutes les "petites histoires de Rodrigo"


C’est le prestigieux Rik Van Steenbergen, l’homme aux 1053 victoires professionnelles, qui inaugura le palmarès. " Van Steenbergen, c’est le plus grand phénomène que j’ai côtoyé ", disait Fausto Coppi. Lors de cette première édition, le 30 et 31 août 1945, les coureurs s’élancèrent de Bruxelles vers Saint-Trond d’où ils repartirent le lendemain pour rejoindre Waregem. En 1953, on ajouta un troisième jour de course, sous la forme d’un contre-la-montre individuel.

A partir de 1965, la course devint une épreuve d’un jour telle qu’on la connait aujourd’hui, avec le départ et l’arrivée à Waregem et on ne changea plus rien pendant 35 ans.

Depuis 2000, le départ est désormais donné à Roulers (que 32 kms séparent à vol d’oiseau de Waregem) et la course a changé de nom pour devenir " Dwars door Vlaanderen ", À Travers la Flandre.

Ces dernières années, l’épreuve a pris de plus en plus d’importance dans le calendrier des courses du printemps,. Depuis 2017, elle fait partie de l’UCI World Tour et depuis 2018, elle occupe une place privilégiée le mercredi qui précède le Tour des Flandres.

Depuis 2012, " À Travers la Flandre " est aussi une course pour dames. A l’exception de la Finlandaise Lotta Henttala qui triompha en 2017, l’épreuve ne compte que des Néerlandaise à son palmarès dont Ellen Van Dijk, lauréate des deux dernières éditions.