Les courses italiennes menacées par le coronavirus : décision sans doute lundi

Image d'illustration
Image d'illustration - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Une décision devrait être prise lundi quant à la tenue ou non des courses italiennes du printemps, menacées par le coronavirus, a indiqué à Belga Tom Van Damme, président de la fédération belge de cyclisme et de la président de la Commission Route de l'UCI (Union cycliste internationale).

Les premières courses WordlTour italiennes sont censées avoir lieu en mars, avec les Strade Bianche le 7 mars, Tirreno-Adriatico du 11 au 17 mars et Milan-Sanremo le 21 mars. Mais de plus en plus d'évenements sont annulés ou reportés en Italie en raison de l'épidémie de coronavirus, qui a fait 29 morts dans la Botte.

Le sujet était sur toutes les lèvres en marge du Circuit Het Nieuwsblad, la course d'ouverture de la saison cycliste en Belgique. "On ne peut pas encore dire que les courses sont officiellement annulées", a déclaré Tom Van Damme à Belga. "Il est trop tôt pour cela, mais les équipes seront tenues au courant à temps. Une décison officielle sera sans doute prise lundi. RCS n'a pas vraiment son mot à dire en tant qu'organisateur, ce sont les pouvoirs publics qui s'en occupent et qui prendront la décision".

D'un point de vue logistique, l'organisation des courses transalpines ne s'annonce pas simple. "De nombreux membres du staff de RCS sont encore bloqués aux Emirats arabes unis", ajoute Tom Van Damme. "La question est de savoir s'ils pourront rentrer à temps en Italie, mais je le répète: il est trop tôt pour déjà dire que ces courses n'auront pas lieu".

Le Tour des Emirats arabes unis, organisé par RCS, a été arrêté jeudi après la 5e des sept étapes, après que deux membres d'une équipe présentes aient été infectés par le coronavirus. Tous les coureurs, membres des équipes et journalistes ont dû rester dans leur hôtel à Abu Dhabi et ont été testés, car ils auraient pu être contaminés par le virus.