Léonard de Vinci aurait-il "inventé" le dérailleur de vélo sans le savoir ?

Léonard de Vinci est mort il y a 500 ans presque jour pour jour, le 2 mai 1519. Le père de "la Joconde" n'était pas seulement peintre. Il était aussi inventeur. En ce moment, une exposition, "Leonardo Da Vinci, les inventions d'un génie", le rappelle. Elle est organisée à Liège. Nous avons eu envie de savoir si l'artiste avait pu inventer un objet ayant un rapport avec le sport.  Rencontre avec l'un des deux concepteurs de l'exposition, Vincent Damseaux...

Vincent Damseaux, vous avez créé des objets, ceux que vous exposez, à partir des plans et des dessins de Léonard de Vinci ?

En fait, Léonard a composé une quinzaine de tableaux.  Et à côté de cela, il existe ce que l'on appelle des "codex", des petits carnets dans lesquels il prenait toute une série de notes.  On a retrouvé plus de 6000 codex, retraçant tout son travail.  Travail d'invention, mais aussi travail d'amélioration, ou d'observation des choses.  Ce qui nous permet de trouver des oeuvres dans le domaine de l'aéronautique, dans le domaine fluvial, la botanique, la biologie.  Et des machines, au sens large.

Léonard de Vinci a-t-il envisagé quelque chose qui a un rapport avec le sport ? 

Il y a énormément de travaux de Léonard qui tournent autour des engrenages et des transmissions.  Le sport en tant que tel n'existait pas vraiment à l'époque, dans le sens "compétition".  Mais ses travaux permettent de faire des corrélations avec le sport, de nos jours.  A ce sujet, on retrouve, sur l'exposition, une maquette qui montre un pignon droit, couplé à trois roues dentées de diamètres différents.  Ce qui nous fait directement penser à un dérailleur de vélo.  Et quand on actionne le système, on voit les vitesses de rotation qui sont différentes.  Tout comme on le retrouve sur un vélo.

Et sait-on pourquoi il avait inventé cela ? 

Il a vraisemblablement inventé cela pour des aspects mécaniques des choses.  Peut-être une grue pour la démultiplication des mouvements.  Ou, tout simplement, afin de rendre la mobilité à un bateau à aubes, qui aurait pu, du coup, avoir différentes vitesses de fonctionnement. 

Le système était intelligent ?  Cela fonctionne ? 

Le système est très intelligent, et fonctionne, comme bon nombre de recherches de Léonard de Vinci.  Les systèmes en tant que tels sont exceptionnels, et avant-gardistes.

On peut considérer que le parachutisme est un sport.  Il y a un parachute, dans votre exposition.  Léonard de Vinci a aussi inventé quelque chose qui ressemble à un parachute ? 

Il n'a pas inventé le parachute, mais il a étudié le parachute, qui existait avant lui.  Et il a tenté de l'améliorer.  La conception qu'il en avait était, de nouveau, très avant-gardiste. 

Cette exposition d'objets créés à partir des notes et des dessins de Leonard de Vinci est à voir au "Musée de la Vie Wallonne", à Liège, jusqu'à dimanche prochain, le 12 mai. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK