Leif Hoste ne devra pas payer son amende de 150.000 euros

Leif Hoste ne devra pas payer son amende de 150.000 euros
Leif Hoste ne devra pas payer son amende de 150.000 euros - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L'ancien cycliste belge Leif Hoste avait été été condamné à payer une amende de 150.000 euros pour avoir détenu un passeport biologique aux valeurs sanguines suspectes à la fin de sa carrière. En raison d'un manque de preuves, le Tribunal de première instance de Gand a décidé de blanchir le Courtraisien. C'est ce qu'ont fait savoir le coureur et son avocat dans un communiqué relayé mercredi par le journal flamand Het Laatste Nieuws.

Après avoir mis un terme à sa carrière fin 2012 en raison de problèmes au dos, Hoste a toujours nié avoir eu recours au dopage. Le Tribunal de Gand a défendu le fait qu'un passeport biologique aux données anormales n'est pas une preuve directe pour prouver la prise de produits dopants. Hoste n'a par ailleurs jamais été contrôlé positif durant sa carrière.

L'Union Cycliste Internationale peut toutefois encore aller en appel de cette décision.

Lors d'un entretien accordé à l'Agence de presse Belga, Hoste s'est dit satisfait et soulagé. "Je dois admettre que je suis très heureux qu'une décision ait été prise. L'affaire est en cours depuis plusieurs années. En première instance, on m'avait proposé une amende de 300.000 euros avant de la diminuer à 150.000. Cette affaire m'a perturbé, d'autant plus que j'étais innocent", a confié Hoste.

"Maintenant, nous allons laisser l'UCI se charger de l'affaire. Cela pourrait encore durer pendant deux mois", a ajouté son avocat Kristof Desaedeleer. "Ensuite, l'UCI devra réagir. Mais nous sommes persuadés que cette affaire est désormais terminée".

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir