Le Tour de France 2021 est le grand objectif de Christopher Froome

Arrivé sans autre ambition que celle de retrouver du rythme sur le Tour des Emirats arabes unis, Christopher Froome a terminé l’étape du jour à cinq minutes du vainqueur, Tadej Pogacar. Après avoir terminé 84e et 83e lors des deux premières étapes, le Britannique confirme qu’il n’est pas venu jouer les premiers rôles.

Débarqué cet hiver dans les rangs d’Israël Start-Up Nation, ce Froome-là est à des années lumières de celui qui a remporté le Tour de France à quatre reprises. La faute à un grave accident survenu sur le Dauphiné 2019. Depuis lors, il n’a jamais semblé retrouver son niveau après sa longue revalidation. Non retenu par Ineos pour le Tour de France 2020, il avait participé à la Vuelta mais n’a jamais existé sur les routes espagnoles. Froome avait terminé à plus de trois heures du maillot rouge Primoz Roglic

La saison 2021, le Britannique l’a préparé seul, aux Etats-Unis, et n’a pas participé au stage de son équipe à Gérone. Sa course de reprise dans le Golfe Persique va lui permettre de faire ses premiers tours de roues dans le peloton en 2021 mais également… de rencontrer ses nouveaux coéquipiers, comme il l’a déclaré lundi dans un long entretien à The Guardian.


►►► À lire aussi : Cyclisme : le programme des courses du printemps à suivre sur la RTBF et Auvio


"Bien sûr, nous avons eu des contacts via Messenger et WhatsApp ou lors de réunions en ligne, mais je les rencontre enfin pour de vrai et cela me fait du bien. Nous avons beaucoup d’énergie à revendre, tout le monde a hâte de courir. Je sens que je vais travailler avec un groupe fantastique, très différent de celui que j’ai connu chez Ineos bien sûr. C’est une équipe en construction et même si nous ne partirons pas de zéro, performer sur un grand tour est toute une affaire. Je trouve très rafraîchissant de faire partie d’une équipe ambitieuse. Je veux partager mon expérience et travailler avec eux pour atteindre cet objectif."

Car l’objectif de Christopher Froome est clair. Il veut tenter de renouer avec la victoire sur la Grande Boucle. Une ambition qui paraît folle si on regarde d’où il revient mais aussi si on analyse ses derniers résultats. Pourtant, celui qui a déjà ramené quatre maillots jaunes de Paris veut rattraper les Merckx, Hinault, Indurain et Anquetil et devenir lui aussi quintuple vainqueur du Tour de France.

"J’ai très bien travaillé et j’espère être débarrassé de mes faiblesses, mais ma rééducation n’est pas encore terminée. Ce sera quelque chose sur lequel je devrai me concentrer pour le restant de ma carrière. La grosse part du travail est maintenant derrière nous, je sens que j’ai retrouvé un bon équilibre. Il m’a fallu un an et demi avant d’arriver où j’en suis aujourd’hui. Je sens que je suis à nouveau un cycliste et mon grand objectif est de continuer à progresser en prévision du Tour de France. C’est mon grand objectif de 2021."


►►► À lire aussi : Van der Poel "est le bienvenu" au départ du Circuit Het Nieuwsblad : "C'est réalisable"


Celui qui a passé onze saisons au sein de la formation Sky, devenue Ineos, a d’ailleurs été recruté par la formation israélienne afin de jouer un rôle important dans l’équipe : " Ils m’ont présenté leurs ambitions au printemps dernier et ont montré leur désir que je sois le fer de lance de ce projet. J’avais presque l’impression de commencer avec une feuille de papier vierge pour constituer un groupe qui se battrait dans les grands tours ".

A bientôt 36 ans, Christopher Froome aura de nombreux adversaires de poids face à lui pour réaliser son rêve, même si son plus grand adversaire est peut-être son corps meurtri.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK