Le revanchard Alaphilippe a les crocs : "Je veux revenir sur le Tour des Flandres l'année prochaine"

Julian Alaphilippe reviendra sur le Tour des Flandres en 2021.
Julian Alaphilippe reviendra sur le Tour des Flandres en 2021. - © POOL NICO VEREECKEN - BELGA

L'image a fait le tour du globe : celle du champion du monde, Julian Alaphilippe, membre d'une échappée royale aux côtés de Mathieu Van der Poel et de Wout Van Aert, qui heurte une moto et chute brutalement pour son tout premier Tour des Flandres. Lourdement touché à la main droite, le porteur du maillot irisé a dû abandonner la mort dans l'âme et laisser le binôme de rivaux, Van der Poel-Van Aert se disputer la victoire.

Quelques jours après son opération et avec le recul nécessaire, Alaphilippe débriefe : "Le Tour des Flandres marquait ma dernière course de la saison. Au départ, j'étais super excité à l'idée de découvrir cette course mythique dont je rêvais depuis tant d'années. L'équipe qui m'entourait était très forte et j'étais donc confiant" explique-t-il dans un communiqué publié par son équipe Deceuninck-Quick Step.


Lire aussi : Remco Evenepoel s'emporte après la chute de Julian Alaphilippe au Tour des Flandres


"Dès le début de la course, j'ai réalisé à quel point le parcours rend les coureurs nerveux, à quel point c'est une bataille hyper intense pour rester bien positionné. Même si cela peut paraître bizarre, je suis resté calme et bien coincé dans la roue de mes coéquipiers qui connaissaient mieux le parcours que moi. En me sentant toujours aussi bien, j'ai décidé de bouger pour la première fois à 50km de l'arrivée. Au final, je me suis retrouvé au sein d'un trio très fort. Tout se passait bien, on collaborait parfaitement, on était parvenu à créer un vrai écart avec les poursuivants et j'étais parti pour finir (au minimum) sur le podium. Malheureusement, j'ai heurté cette moto et ma course était terminée en une seconde."

"Mon épaule me faisait mal, ma main me faisait mal. J'avais peur que quelque chose de grave ne soit arrivé. Aujourd'hui, avec le recul je peux dire que j'ai eu de la chance mais je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il serait advenu si j'avais pu continuer. Cela m'a laissé un goût de trop peu. Je serai donc au départ l'année prochaine" conclut-il, revanchard, dans ce même communiqué.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK