Le jeune cycliste tournaisien Jimmy Duquennoy est décédé à 23 ans

Jimmy Duquennoy au départ de Paris-Roubaix en avril dernier
Jimmy Duquennoy au départ de Paris-Roubaix en avril dernier - © Samuël Grulois

La planète vélo l’avait découvert le 8 avril dernier sur les pavés de Paris-Roubaix qu’il aimait tant. Ce dimanche-là, Jimmy Duquennoy, le jeune coureur de l’équipe Wallonie Bruxelles-Aqua Protect-Veranclassic avait des jambes de feu, un moral d’acier. Encouragés par ses "potes" tout au long du parcours, il avait fait le show dans l’échappée du jour. L’Enfer du Nord, il l’adorait. Habitant juste de l’autre côté de la frontière, à Wez-Velvain, près de Tournai, il s’entraînait régulièrement sur les fameux secteurs que de nombreux coureurs préfèrent éviter.

Jimmy Duquennoy est décédé hier soir d’une crise cardiaque dans son fauteuil, chez lui, à côté de sa compagne. Il avait 23 ans. "Mercredi, nous avons fait route ensemble pour revenir d’Allemagne où l’équipe avait disputé le Tour de Munster, nous explique sous le choc son directeur sportif Frédéric Amorison. Il allait très bien. C’est terrible. Aucune anomalie n’avait été décelée lors des tests d’avant-saison."

Jimmy Duquennoy avait appris il y a quelques jours qu’il ne serait pas prolongé en 2019 au sein de l’équipe Wallonie-Bruxelles. "Paradoxalement, cette décision l’avait soulagé. Il voulait trouver un petit boulot et continuer de rouler dans une équipe amateur en France. Il allait débuter, avec envie, une nouvelle vie…"

Avant de rejoindre l’équipe continentale ColorCode en 2015 et puis l’équipe continentale professionnelle Wallonie-Bruxelles en 2016, Duquennoy avait été formé au Vélo Club Bury-Péruwelz, dans le Hainaut, où on a vite compris qu’il était au-dessus de la moyenne. Son premier formateur, Peggy Ladrière, est anéanti : "C’était vraiment un garçon d’une gentillesse incroyable. Comme toute sa famille d’ailleurs. Son papa a été coureur, sa sœur aussi." Des propos corroborés par Fred Amorison : " C’était le copain de tout le monde dans l’équipe. Ce week-end, on court en Turquie et à Paris-Tours. Ça va être très compliqué…"

Triste coïncidence, le Français Tanguy Turgis (Vital Concept), 20 ans, a annoncé ce vendredi qu’il mettait un terme à sa carrière à cause d’ennuis cardiaques. Le décès de Jimmy Duquennoy nous en rappelle hélas d’autres comme Michaël Goolaerts ou Daan Myngheer récemment.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK