Le dernier combat en Enfer pour Spartacus

Fabian Cancellara prendra le départ de Paris-Roubaix, ce dimanche, pour la dernière fois de sa carrière
4 images
Fabian Cancellara prendra le départ de Paris-Roubaix, ce dimanche, pour la dernière fois de sa carrière - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Fabian Cancellara prendra le départ de Paris-Roubaix, ce dimanche, pour la dernière fois de sa carrière. Âgé de 34 ans, le Suisse avait annoncé, en novembre dernier, que 2016 allait être sa dernière saison au sein du peloton professionnel. L'occasion pour nous de revenir sur les trois victoires de Spartacus sur l'Enfer du Nord.

2006 et son premier pavé

Dans une course relativement calme, les favoris décident d'accélérer le rythme dans la trouée d'Arenberg. C'est Juan Antonio Flecha qui tente le premier de sortir du groupe de tête mais en vain. Au contraire de Fabian Cancellara qui, à 17 kilomètres de l'arrivée, place une attaque foudroyante et part seul dans le carrefour de l'Arbre. Les autres favoris ne savent pas le suivre et le Suisse file vers son premier succès sur Paris-Roubaix. Il remporte ainsi la reine des classiques devançant le Belge Tom Boonen et l'Italien Alessandro Ballan.

Une deuxième victoire avec la manière

En 2010, Fabian Cancellara prend ses responsabilités et roule déjà en tête du groupe des favoris dans les bois d'Arenberg. C'est à 50 kilomètres du vélodrome que le champion de Suisse attaque surprenant Tom Boonen, Filippo Pozzato, Juan Antonio Flecha et Thor Hushovd. Spartacus s'impose à Roubaix, sept jours après sa victoire sur le Tour des Flandres. Il devient par la même occasion le deuxième suisse, après Henri Suter, à réaliser le doublé Ronde - Paris-Roubaix. Hushovd et Flecha prennent respectivement la deuxième et la troisième place.

A la manière des pistards

A une cinquantaine de kilomètres de la ligne, Cancellara vient se positionner en tête du groupe des favoris pour la première fois de la journée. Alors que la course s'emballe, Stijn Vandenbergh et Sep Vanmarcke attaquent et piègent ainsi le leader suisse de la Radioshack. Néanmoins, Spartacus parvient à combler son retard sur les deux Belges mais dans sa poursuite il ramène avec lui Zdenek Stybar.

A l'approche du carrefour de l'Arbre, Vandenbergh percute un spectateur et voit ses chances de victoire s'envoler. Quelques minutes plus tard, Stybar est lui aussi déséquilibré par un spectateur et manque de tomber. Le Tchèque décroche du groupe et ne rentrera plus sur Cancellara et Vanmarcke.

Le Suisse et le Belge se disputent la victoire, quasiment au ralenti à la manière des pistards, sur le vélodrome car les deux hommes ne veulent pas emmener le sprint pour l'autre. Finalement, Vanmarcke lance son sprint mais il se fait dépasser par Cancellara à quelques mètres de la ligne. Le coureur de la Radioshack remporte pour la troisième fois l'Enfer du Nord, sept jours après son deuxième succès sur le Ronde.

Ses classements sur Paris-Roubaix

2003: Abandon
2004: 4ème
2005: 8ème
2006: 1er
2007: 19ème
2008: 2ème
2009: 49ème
2010: 1er
2011: 2ème
2012: /
2013: 1er
2014: 3ème
2015: /