Landa enlève l'étape reine de Tirreno, Hermans et Benoot dans le top 6

Mikel Landa (Movistar) s'est imposé à Sassotetto et a remporté l'étape reine de Tirreno-Adriatico. L'Espagnol s'est montré le plus costaud dans l'ascension finale de près de 15 kilomètres à 6% de moyenne, avec quelques passages à 15%. Damiano Caruso (BMC) récupère le maillot bleu de leader.

Les Belges ont une nouvelle fois brillé. Ben Hermans (Israel Cycling Academy) s'est glissé dans la bonne échappée. Il a dû laisser partir Landa, Rafal Majka (Bora-Hansgrohe), George Bennett (UAE Team Emirats) et Fabio Aru dans le dernier kilomètre pour terminer 5e. Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), 3e ce vendredi, a confirmé son excellente forme actuelle. Il a réglé le peloton pour se classer 6e. Sur les talons de Aru et Hermans. 

Pendant que Landa triomphait. Sky, son ex-équipe, a connu une fin d'étape cauchemardesque. Le maillot bleu Geraint Thomas a été ralenti par un problème de chaîne à un kilomètre de l'arrivée. Aidé par Chris Froome, lâché quelques centaines de mètres plus tôt, il a tenté de limité la casse. Il a concédé 40 secondes à Landa et 34 à tous les autres favoris. Il a cédé sa tunique de leader à Damiano Caruso et a reculé au 4e rang au Général à 26 seconde de l'Italien de BMC. Benoot bondit lui à la 8e place à 36 secondes du coureur de BMC.

Une longue échappée de six coureurs a rythmé l'étape jusque dans la montée finale. En effet, le Canadien Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), le Russe Aleksandr Vlasov (Gazprom-RusVelo), le Letton Krists Neilands (Israel Cycling Academy), les Italiens Nicola Bagioli (Nippo-Vini Fantini-Europa Ovini) et Jacopo Mosca (Wilier Triestina-Selle Italia) ainsi que le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) ont passé plus de 200 km en tête. Derniers rescapés, Neilands et Vlasov ont été repris à plus de 7 km de la ligne.

Les Sky ont contrôlé le groupe des favoris. Miguel Angel Lopez (Astana) a secoué ce peloton (avant de rétrograder perclus de crampes). Ben Hermans (Israel Cycling), le Polonais Rafal Majka (Bora-hansgrohe), l'Italien Fabio Aru (UAE) et l'Espagnol Mikel Landa (Movistar), l'ont accompagné. Plus véloce dans le final, Mikel Landa s'est facilement imposé, signant sa première victoire avec sa nouvelle équipe, la 14e de sa carrière.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK