Lambrecht privé de Tour Down Under à cause d'un problème logistique

Bjorn Lambrecht privé de Tour Down Under
Bjorn Lambrecht privé de Tour Down Under - © YORICK JANSENS - BELGA

Bjorg Lambrecht, le néo-pro de Lotto-Soudal, devait faire ses grands débuts chez les pros au Tour Down Under. En fait, c'est l'UCI qui a posé son veto à la participation de notre compatriote.

"C'est une immense déception", a réagi le jeune coureur. "Nous sommes arrivés en Australie il y a une semaine. Je me sentais bien dans le groupe et j'étais impatient de débuter ma première saison pro. C'est une énorme déception d'entendre que tu ne peux pas prendre le départ. Mais bien sur, nous ne pouvons pas prendre le moindre risque."

Un changement dans les règlements anti-dopage est à la base de cette interdiction. Jusqu'à l'année dernière, les néo-pros des équipes World Tour devaient subir trois contrôles anti-dopage avant leur première course pour se mettre en ordre au niveau de leur passeport biologique. Les règles ont été modifiées. Désormais, il faut un délai de 42 jours avant la première compétition.

Le problème, souligné par Lotto-Soudal, c'est qu'il était matériellement impossible pour Bjorg Lambrecht de se mettre en ordre à temps. L'UCI a organisé trois réunions d'informations (en français, en anglais et en espagnol) en décembre pour apprendre aux néo-pros à utiliser le système ADAMS. Le lendemain Lambrecht a reçu son identifiant. La "formation" en anglais a eu lieu le 14 décembre, soit 33 jours avant le début du Tour Down Under. Trop tard pour l'autoriser à courir en Australie.

La formation belge a fait part de son désaccord par rapport à cette décision et a détaillé ses arguments dans un courrier envoyé à l'UCI. Lotto-Soudal n'a pas reçu la confirmation écrite que Lambrecht pouvait prendre part à la course et a donc logiquement décidé de ne pas l'aligner.

Il devrait participer le 28 janvier à la Cadel Evans Ocean Road Race.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK