La meilleure place dans un peloton ? La réponse est logique, le gain étonnant

La meilleure place dans un peloton ? La réponse est logique, le gain étonnant
2 images
La meilleure place dans un peloton ? La réponse est logique, le gain étonnant - © JACK GUEZ - AFP

La position la plus confortable pour un coureur dans un groupe se situe juste derrière le premier tiers du peloton. La notion n'est pas surprenante. Ce qui l'est plus, c'est que ces coureurs les mieux placés ressentent vingt fois moins de résistance à l'air qu'un coureur isolé. C'est ce qui ressort d'une étude effectuée grâce à la numérisation par le Professeur Bert Blocken, présentée vendredi à Eindhoven aux Pays-Bas.

C'est la plus grosse simulation réalisée dans le monde, sur un peloton de 121 coureurs numérisés, requérant 3 milliards de cellules. "Cela dépasse toute simulation effectuée pour la Coupe de l'America en voile par exemple ou en Formule 1, cela dépasse même ce qui peut se faire dans d'autres domaines comme en aéronautique", a précisé Thierry Marchal, directeur sport et santé d'Ansys, spécialisé dans la simulation numérique.

"Les résultats obtenus sont étonnants dans leur ampleur", a commenté Thierry Marchal. L'étude a démontré que les coureurs situés sur les flancs ressentent encore beaucoup de résistance à l'air. La position la plus favorable est pour le coureur situé au beau milieu du peloton "mais vers la tête, à la fin du premier premier tiers. Ce qui est le plus étonnant, c'est la proportion", ajoute Thierry Marchal. "La résistance à l'air est de 5% à 6 % soit vingt fois moins qu'un coureur isolé. C'est une grosse surprise. Ce qui fait dire qu'il ne faut presque pas pédaler ou, dit de façon caricaturale, qu'un cyclo-touriste serait capable de suivre s'il est positionné à cet endroit."

La position la plus avantageuse tant d'un point de vue aérodynamique et perte d'énergie que tactique (pour éviter les bordures, les chutes ou pour éviter de se faire surprendre par une attaque), se situe bien à cet endroit-là. L'étude le confirme.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK