La Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège dames seront diffusés en direct sur la RTBF

Anna van der Breggen en 2018
Anna van der Breggen en 2018 - © YORICK JANSENS - BELGA

C'est en plein cœur de Liège, à la Cité Miroir (le bâtiment des anciens bains publics de la Sauvenière, transformé en Centre d'Art et de Culture), que la Société ASO a présenté, ce mardi, les parcours des classiques ardennaises : la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège mais aussi les deux épreuves réservées aux dames qui, pour la première fois, feront l'objet d'un direct télé.

Cette année, toutes les courses seront en effet retransmises en direct à la RTBF comme l'a annoncé Christian Prud'homme, le patron d'ASO, qui vise à promouvoir d'avantage le cyclisme féminin : "C'est déjà la 23ème édition de la Flèche Wallonne Femmes et la 4ème de Liège-Bastogne-Liège Femmes. Deux courses qui seront, pour la première fois, diffusées en direct à la télévision grâce à la RTBF. Ces classiques ardennaises féminines seront ainsi retransmises en Belgique mais aussi à l'étranger aux Pays-Bas, en France et sur des chaînes spécialisées un peu partout en Europe et dans le monde comme par exemple en Afrique du Sud ou encore au Japon. Au total, cela concerne 120 pays. Je pense que le monde du vélo est sensible à la promotion du cyclisme féminin. Nous organisons des courses mais il faut que les médias suivent la tendance. C'est le cas cette fois avec une production télé de la RTBF". Les 90 dernières minutes des deux courses féminines seront ainsi diffusées en direct sans oublier, bien sûr, la retransmission des classiques masculines.

Contrairement à l'an dernier, peu de changement à signaler concernant les parcours de ces classiques ardennaises même si la Flèche Wallonne, qui aura lieu le mercredi 22 avril, a subi quelques petites modifications. Le départ de cette 84ème édition sera donné à Herve, la capitale du Plateau Herbager, où il faudra tenir compte du vent. Une première dans l'histoire de la Flèche dont le final se déroulera toujours aux alentours de Huy après 202 kilomètres. Le peloton n'empruntera toutefois plus la côte de Cherave, qui constituait l'avant-dernière difficulté du circuit final, et cela en raison de travaux, mais une nouvelle côte a été ajoutée comme l'explique Jean-Michel Monin, le Directeur de course : "la côte de Cherave disparaît en effet temporairement. Elle sera remplacée par la côte du Chemin des Gueuses. Habituellement, les coureurs avaient l'habitude de la descendre après la côte d'Ereffe avant d'aborder Cherave. Ce sera désormais une ascension, en sachant qu'arrivés au sommet, les coureurs devront encore parcourir près de 10 kilomètres avec une portion de 3 kilomètres exposée aux vents, avant d'arpenter le redoutable Mur de Huy pour la troisième et dernière fois".

Après le sérieux lifting subi l'an dernier, la Doyenne n'a, pour sa part, subi aucun changement. Le peloton s'élancera le dimanche 26 avril de la Place Saint-Lambert de Liège. Au programme, 256 kilomètres avec une dizaine de côtes comme l'explique Jean-Michel Monin : "Nous n'avons rien changé par rapport à l'an dernier. Il faut dire que le parcours avait été fortement modifié surtout dans le final avec l'arrivée à Liège. La Doyenne reste assurément un monument. Une des courses les plus sélectives avec l'enchaînement de côtes. C'est surtout le cas dans le secteur de Stavelot avec Mont-le-Soie suivi de la trilogie Wanne-Stockeu-Haute Levée sans oublier par la suite le Rosier, la Redoute, les Forges et bien sûr la Roche-aux-Faucons, la dernière côte avant la descente jusque dans le centre de Liège". Comme l'an dernier, l'arrivée de la Doyenne aura donc lieu sur le Boulevard d'Avroy où le Danois Jakob Fuglsang avait décroché la victoire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK