Philippe Gilbert gagne sa 2e Flèche Brabançonne

Philippe Gilbert gagne sa 2e Flèche Brabançonne
3 images
Philippe Gilbert gagne sa 2e Flèche Brabançonne - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Philippe Gilbert a signé un retour gagnant sur les routes belges. Le coureur BMC, qui disputait sa première course en Belgique de la saison, a remporté la 54e édition de la Flèche Brabançonne en réglant au sprint Michael Matthews (Orica-GreenEdge) et Tony Gallopin (Lotto-Belisol).

Philippe Gilbert (BMC) débloque son compteur 2014 au meilleur moment et fait le plein de confiance avant la trilogie Amstel-Flèche Wallonne-Doyenne. L'ancien champion de Belgique, déjà très actif au Pays Basque, inscrit son nom pour la deuxième fois au palmarès de cette épreuve qui lui réussit plutôt bien. Vainqueur en 2011, il avait également pris la deuxième place l'an dernier derrière Sagan. C'est aussi sa première victoire dans une classique du printemps depuis son arrivée chez BMC.

Gilbert l'avait annoncé avant le départ, il était venu "pour faire un résultat". Le Remoucastrien a parfaitement assumé son rôle de favori en faisant rouler ses équipiers derrière les différentes échappées puis en plaçant un contre à 20 kilomètres de l'arrivée. Il est revenu seul sur Leukemans (Wanty-Groupe Gobert), très impressionnant, Gerrans (Orica), Serry (OPQS), Finetto (Neri Sottoli), Haas (Garmin) et Brandle avant d'être repris par le peloton.

Phil a profité des dix derniers kilomètres pour digérer ses efforts. Personne n'a pu faire la différence dans l’ultime ascension du Schavei et Gilbert a bien manœuvré dans la dernière ligne droite pour s'imposer. Il a lancé le sprint de loin et a résisté "au métier" au retour de Michael Matthews. Tony Galoppin, victime d'une crevaison à 25 bornes de l'arrivée, se classe troisième.

M. Weynants

Le film de la course

17h32 : Gilbert règle le sprint

Dans la dernière montée du Schavei, personne ne parvient à sortir. Philippe Gilbert aborde le dernier virage aux avant-postes et lance le sprint de loin. "Au métier", il résiste au rush final de Michael Matthews et s'impose.

17h04 : Gilbert sort de sa boite

Bjorn Leukemans est très impressionnant et opère la sélection dans le groupe de tête. Gerrans (Orica), Serry (OPQS), Finetto (Neri Sottoli), Haas (Garmin) et Brandle (IAM) s'accrochent dans sa roue.

Les équipiers de Gilbert (BMC) coincent et file décide d'y aller seul dans le Haagard. Il reste 21 kilomètres. L'ancien champion de Belgique donne tout ce qu'il a mais il ne parvient pas à combler son retard et se retrouve intercaler entre les hommes de tête et ce qui reste du peloton.

"Phil" finit par rentrer après une poursuite de près de 10 bornes. Quelques centaines de mètres plus loin, c'est le regroupement général à 11 kilomètres d'Overijse. Tout est à refaire.

Nuyens (Garmin), Bakelants (OPQS), le vétéran Rebellin (CCC Polsat) ou Leukemans (Wanty-Groupe Gobert), les attaques se multiplient avant les deux dernières difficultés (Ijskelderlaan et Schavei) sans faire de différence.

16h40 : Leukemans, Gerrans et Serry font le bond

Kevin Reza (Europcar) est le premier à rejoindre les rescapés de l'échappée matinale. Simon Gerrans (Orica), Pieter Serry (OPQS), Bjorn Leukemans (Wanty-Groupe Gobert), Tosh Van der Sande (Lotto-Belisol) et quelques autres coureurs se portent aux avant-postes pour former un groupe de dix.

Giant-Shimano et les BMC de Gilbert mettent en route. Les efforts de ces deux équipes paient et le peloton pointe à 30 secondes à l'entame du dernier tour. Ça roule très fort et Tony Gallopin (Lotto-Belisol) crève au mauvais moment.

16h28 : BMC mène la chasse

Les cinq hommes de tête continuent à faire de la résistance. A deux tours de la fin, ils comptent toujours une trentaine de secondes d'avance sur le quatuor VDB-OPQS.

Avec l'expérience des années précédentes, on sait qu'il est difficile de boucher de gros écarts sur le circuit final. BMC n'a donc pas tardé à mettre en route. Khöler, Schär et Cummings ont fait leur part de travail. Les contre-attaquants sont repris.

15h53 : VDB et 3 OPQS en contre

Jurgen Van den Broeck secoue le peloton avec plusieurs accélérations. Le coureur Lotto-Belisol s'échappe dans le Schavei et emmène avec lui Julien Vermotte. Pieter Serry et Julian Alaphillipe, deux autres OPQS, font la jonction peu après le sommet de la Hertstraat.

Devant Christopher Williams (Novo Nordisk) doit laisser filer ses cinq compagnons d'échappée.

15h26 : Les caméras arrivent, le rythme s'accélère

Le début du direct télé est synonyme d'accélération dans le peloton. En 10 kilomètres, l'avance des fuyards fond et passe sous les 4 minutes. Les formations Garmin-Sharp, Orica-GreenEdge et BMC roulent pour Dan Martin, le duo Gerrans-Matthews et Philippe Gilbert.

La marge des échappés est de 3 minutes et 37 secondes à 82 kilomètres de l'arrivée.

14h37 : Ecart stabilisé

Alors que les premières difficultés ont été abordées, le peloton navigue toujours à six minutes du groupe de tête. Les coureurs ont parcouru 80 kilomètres. Les deux premières heures ont été bouclées à près de 41 kilomètres de moyenne.

13h16 : Six hommes en tête

Une échappée de six hommes s'est formée. Perrig Quemeneur (Europcar), Mattia Pozzo et Giorgio Cecchinel (Neri Sottoli), Matthias Brandle (IAM Cycling), Christopher Williams (Novo Nordisk) et Kiel Reijnen (UnitedHealtchcare) prennent rapidement le large et comptent plus de six minutes d'avance au kilomètre 27.

Gilbert : "Ici pour faire un résultat"

"Je me sens bien physiquement et mentalement. Je suis content de retrouver la ferveur du public belge. La Flèche Brabançonne est une très belle course et une course importante. C'est plus qu'une course d'entraînement. Je suis ici pour faire un résultat", a confié Philippe Gilbert avant le départ.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK