La communauté flamande incompétente dans le dossier Sweeck

Laurens Sweeck
Laurens Sweeck - © DAVID STOCKMAN - BELGA

La commission disciplinaire de la Communauté flamande s'est déclarée incompétente mardi dans le dossier Laurens Sweeck et a renvoyé devant la Ligue vélocipédique belge (RLVB) le vice-champion du monde espoirs et champion de Belgique de cyclo-cross, poursuivi pour son implication dans l'affaire du docteur Mertens, soupçonné de dopage.

Le renvoi de Sweeck devant la RLVB fait suite à la décision prise le 9 juin par l'Union cycliste internationale (UCI) de reprendre Sweeck dans la liste devant remplir les whereabouts. "En faisant cela, l'UCI a indirectement confirmé que Sweeck était un sportif de niveau international. Vu que cette commission n'est compétente que pour des sportifs de niveau récréatif, nous ne prendrons pas de décision dans ce dossier. Nous allons transmettre le dossiers à la RLVB, car elle est la seule compétente pour des affaires de dopage concernant les coureurs élites", explique le procureur.

Sweeck est poursuivi dans cette affaire autour du docteur Mertens après qu'une perquisition effectuée chez "l'ozonothérapeute" (qui injecte de l'ozone dans le sang pour augmenter la résistance à l'effort) de Rotselaer, a effet permis de retrouver des prescriptions, adressées à Sweeck, de Vaminolact, un complément alimentaire destiné aux bébés nés prématurément ou nouveaux nés qui ne figure pas sur la liste des produits interdits. Mais le coureur de Corendon-Kwadro a quand même été poursuivi à l'initiative de la Communauté Flamande qui avait requis une suspension de deux ans.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK