L'UCI doit bien 100.000 € à Iljo Keisse

L'UCI avait interjeté un recours contre cette obligation de dédommager Iljo Keisse, mais sa requête a été jugée non fondée.

"Cela veut dire que Iljo Keisse a été injustement interdit de participer à des compétitions par l'UCI entre décembre 2010 et mai 2011", a expliqué l'avocat du coureur gantois, Walter Van Steenbrugge. "Il devrait aussi être réintégré au niveau du palmarès des Six jours de Rotterdam en janvier 2011. Il avait terminé 2e, mais l'UCI, se confortant dans son interdiction, ne voulait pas tenir compte de son classement."

Le TAS, le tribunal arbitral du sport, avait confirmé une suspension de deux ans au début juillet 2010 pour un contrôle positif aux Six jours de cyclisme sur piste de Gand en 2008. Le tribunal de Bruxelles avait suspendu cette sanction sous peine d'une astreinte de 100.000 euros. L'UCI avait maintenu sa suspension en dehors du territoire belge, considérant que la décision du tribunal ne valait que pour la Belgique. Mais le 2 mai 2011 la Cour d'appel a précisé que les tribunaux belges n'étaient pas compétents pour suspendre une décision arbitrale étrangère comme celle du TAS et avait confirmé la suspension d'Iljo Keisse jusqu'au 6 août 2011 en dehors de la Belgique et jusqu'au 27 janvier dernier en Belgique.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK