L'objectif original de Caleb Ewan : "Gagner une étape dans chaque grand Tour en 2021"

Caleb Ewan a donné à Lotto Soudal sept des douze victoires de la formation cycliste belge du World Tour l'année dernière. L'Australien a un objectif spécial pour 2021. "Je veux gagner une étape dans chaque grand tour", a-t-il dit samedi lors du conférence de presse virtuelle.

Lotto Soudal est actuellement en stage d'entraînement en Espagne, mais les "Monégasques" Philippe Gilbert, Tim Wellens et Ewan n'y sont pas encore en raison du mauvais temps de ces derniers jours. Ils se sont entraînés à Monaco. Dimanche, Ewan se rendra en Espagne et rejoindra son équipe. "Pour être honnête, je ne sais pas encore à quoi ressemblera ma saison", a déclaré le sprinteur. "Mais j'ai fait quelques propositions à l'équipe et j'espère qu'elles seront acceptées".

Ewan a un objectif particulier et ambitieux en 2021. "Je veux gagner une étape dans chaque grand tour, en un an. Je veux donc faire le Giro, le Tour et la Vuelta et m'y rendre en voiture. Il n'y a pas encore beaucoup de coureurs qui l'ont fait et j'aimerais essayer. Maintenant, cela semble être un bel objectif, une belle idée, mais qui sait, peut-être qu'en août je penserai différemment quand j'aurai fait beaucoup de courses. Quoi qu'il en soit, j'aimerais essayer. Le but n'est pas de terminer chacun de ces trois tours, mais de gagner une étape".


►►► À lire aussi : Le stage Lotto Soudal débute avec des vents violents, Philippe Gilbert et Tim Wellens encore à Monaco


Ewan a déjà remporté cinq étapes dans le Tour de France, trois à ses débuts en 2019, deux la saison dernière. "Et peut-être que le vert (le maillot du classement par points, NDLR) est quelque chose que je devrais viser en 2021", a-t-il poursuivi. "On m'a dit qu'il y a beaucoup d'étapes de sprint, peut-être huit. Ainsi, un sprinter pur peut accumuler beaucoup de points et cela dépendra moins des sprints intermédiaires."

L'Australien ne lancera pas sa saison au Tour Down Under, cette course a été annulée, mais au Tour de Valence. Puis, il se rendra au Tour des Emirats arabes unis. "Milan-Sanremo reste une course dont je rêve, mais il devient de plus en plus difficile pour un sprinter comme moi de gagner avec Wout van Aert, Mathieu Van der Poel, Julian Alaphilippe et quelques autres gars. Cela ressemble de plus en plus à un rêve lointain", a déclaré le coureur qui a terminé deuxième en 2018 lorsqu'il a remporté le sprint derrière Vincenzo Nibali, vainqueur en solitaire.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK