L'équipe cycliste Circus – Wanty Gobert va intégrer le World Tour en 2021

L’équipe cycliste procontinentale Circus – Wanty Gobert roulera dans le World Tour dès la saison 2021. Grâce au rachat de la licence de la formation CCC, l’équipe wallonne va faire son entrée dans la division 1 du cyclisme.

Les dirigeants de l’équipe Circus – Wanty Gobert ont bouclé la nuit dernière des négociations de rachat avec Jim Ochowicz et sa société Continuum Sports Management, propriétaire de la licence de l’équipe CCC. On savait la formation polonaise (ex-BMC) en grande difficulté financière. Jim Ochowicz a finalement renoncé à trouver un nouveau partenaire. L’Américain cède ses parts, et donc la licence UCI World Tour, à la formation wallonne.

Pour les trois prochaines années, Circus – Wanty Gobert sera assuré de participer à toutes les grandes courses du calendrier. Les monuments du cyclisme, les classiques, mais aussi les trois grands tours : Giro, Tour de France et Vuelta. Fini donc de lutter, et faire du lobby, pour obtenir une précieuse invitation.

Le rêve devient réalité

Les dirigeants n’ont jamais caché leur envie et leur intention de passer à l’échelon supérieur, notamment dans le chef du Groupe Gobert, l’un des trois sponsors principaux.

Il y a quelque temps, le manager Jean-François Bourlart nous confiait : "Notre projet grandit d’année en année, avec plusieurs déclics : la victoire à l’Amstel Gold Race (en 2016), la première participation au Tour de France (en 2017). Si on veut continuer à progresser, on se doit d’être présent dans les grandes épreuves. On améliore aussi l’extra-sportif, comme les entraîneurs, la communication de l’équipe, le marketing, etc. On prend de l’assurance et on cherche à augmenter notre budget pour nous rapprocher du World Tour".

L’épisode du passage de Guillaume Martin vers Cofidis a renforcé cette idée d’intégrer au plus vite la D1 du cyclisme. Bloqué par le statut procontinental, Circus – Wanty Gobert n’est pas parvenu à offrir au coureur français le programme qu’il méritait. Résultat, au terme de la saison 2019, Guillaume Martin s’est logiquement relogé dans une formation où il avait l’assurance de participer aux grandes courses du calendrier, en particulier le Tour de France.

Gonfler le budget et recruter

Qui dit accession au World Tour dit augmentation du budget. En 2019, lors de sa dernière participation au Tour de France, l’équipe wallonne disposait d’un budget de 5,5 millions d’euros. Cette saison, grâce à l’arrivée de nouveaux partenaires, elle est passée à 7 millions d’euros. Actuellement, les équipes World Tour disposent d’un budget se situant dans cette (grande) fourchette : de 10 à 46 millions pour le tout-puissant Team Ineos-Grenadiers.

Pour encore un peu plus gonfler le budget, les trois sponsors principaux de l’équipe ont décidé, à leur échelle, d’augmenter le sponsoring. Et il ne serait pas exclu de voir apparaître en 2021 un nouveau partenaire.

Autre nécessité pour un passage dans la cour des grands : recruter. L’équipe a besoin de se renforcer, notamment pour les grands tours. Circus – Wanty Gobert pourrait récupérer une partie des coureurs CCC encore sous contrat. Mais les meilleurs sont déjà partis : Greg Van Avermaet (chez AG2R La Mondiale), Matteo Trentin (chez UAE-Team Emirates), Alessandro De Marchi (chez Israël Start-Up Nation), ou Fausto Masnada (Deceuninck – Quick Step).

Jusqu’ici, trois transferts entrants sont déjà actés : Baptiste Planckaert (en provenance de Bingoal – Wallonie Bruxelles), Rein Taaramäe (Total Direct Energie) et Lorenzo Rota (Vini Zabù – KTM). Avec l’assurance du statut World Tour pour 2021, la direction va maintenant chercher à faire signer de plus 'gros poisson(s)' du peloton.

Deux équipes belges étaient déjà présentes au sommet du cyclisme mondial : Deceuninck – Quick Step et Lotto-Soudal. Circus – Wanty Gobert va donc devenir la troisième formation belge du World Tour.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK