Kennaugh vainqueur à l'Alpe d'Huez : "Le rêve de tout coureur"

Peter Kennaugh (Sky) s'est imposé samedi sur les routes du Critérium du Dauphiné (World Tour), arrivant seul à l'Alpe d'Huez, théâtre de l'arrivée de la 7e étape de la course à étapes française. "Gagner à l'Alpe d'Huez, c'est le rêve de tout coureur professionnel", a déclaré le Britannique de 27 ans.

Peter Kennaugh a décroché samedi sa 10e victoire en carrière, la première de sa saison 2017. "Le plan était de durcir la course, pour mettre la pression sur les BMC. On sait que c'est difficile de contrôler une échappée. Ensuite, on a discuté avec le directeur sportif qui m'a dit de tenter ma chance si je me sentais bien. Et c'était le cas", a raconté Kennaugh.

Le coureur de l'équipe Sky a ensuite abordé son duel avec Ben Swift, 2e de l'étape à 13 secondes. "Avec Swift, on se connaît très bien depuis les catégories de jeunes, on a même habité ensemble à une époque. Quand il est dans un grand jour, il sait grimper. Contre lui, je n'étais pas certain de gagner."

Cette victoire pourrait permettre à Kennaugh de prendre part au prochain Tour de France. "Le Tour de France ? c'est une victoire qui devrait m'aider à être sélectionné. Avant le départ, on m'avait dit que c'était du 50-50. Je ne devais pas être ici mais au Tour de Suisse. Mais il y a eu des forfaits et j'ai pu être retenu pour le Dauphiné, qui est l'une de mes courses préférées", a conclu le Britannique.

Vanendert satisfait de sa 4ème place

Jelle Vanendert a quant à lui enregistré le meilleur résultat de sa saison, terminant 4ème au sommet de l'Alpe d'Huez.

Le coureur de l'équipe Lotto-Soudal a pris part à l'échappée de 17 coureurs qui s'est finalement réduite à un plus petit groupe dans le Col de la Sarenne, où Kennaugh et Ben Swift sont passés au sommet légèrement détachés.

"Au départ, il était prévu que j'épaule Rafael Valls. Mais j'ai finalement sauté dans la bonne échappée", a-t-il raconté après l'arrivée. "Dimanche, je m'attends à un gros combat pour attraper le bon wagon. C'est typique de la fin d'une course à étapes, c'est tout ou rien".

"Il y avait une différence de niveau entre les coureurs dans le groupe de tête lors de l'ascension du Col de la Sarenne", a ajouté Vanendert. "Tôt dans la montée, j'étais devant avec deux autres. Deux kilomètres plus tard, Kennaugh et Swift se sont échappés. J'ai ensuite passé le col avec Herrada. Malheureusement, nous ne sommes pas parvenus à combler le trou dans la montée finale."

"Je suis satisfait du déroulement de l'étape, une 4e place à l'Alpe d'Huez est un beau résultat. Toute l'équipe a fait une très belle semaine. C'était très agréable de voir Thomas De Gendt porter le maillot jaune pendant plusieurs jours. Cela a motivé tout le monde", a ponctué Jelle Vanendert.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK