Julian Alaphilippe, pas encore totalement rétabli : "J'espère que mon poignet sera prêt pour les pavés"

Alaphilippe avait chuté à la suite d'un contact avec une moto au Tour des Flandres
Alaphilippe avait chuté à la suite d'un contact avec une moto au Tour des Flandres - © DIRK WAEM - BELGA

Tout comme Remco Evenepoel, Julian Alaphilippe n'est pas encore totalement prêt à recommencer la saison 2021. S'il est un peu plus avancé dans sa convalescence, son poignet ne lui permet pas encore de se projeter sur tous les types de courses, mais le champion du monde a beaucoup d'espoirs pour cette saison. 

Le Français reprendra sa saison au Tour de Provence du 11 et 14 février avant de prendre le départ du Circuit Het Nieuwsblad le 27 février. Le Français, 28 ans, a clairement affiché sa motivation à montrer sa tunique arc-en-ciel et son envie d'en profiter lors de la présentation de son équipe Deceuninck-Quick Step mercredi.

Malgré sa chute lors du Tour des Flandres qui avait mis un terme à sa saison 2020, Julian Alaphilippe a pointé encore la classique flandrienne le 4 avril dans son agenda et a une grosse "envie de faire briller" son maillot de champion du monde.

"Je suis motivé pour cette saison. Il y aura beaucoup de coureurs très motivés. Je n'ai jamais débuté une saison en France, ça va être une première. J'ai vraiment envie de me faire plaisir".


►►► Lire aussi : Evenepoel souffre encore de sa chute : "Je ne sais pas encore où et quand je roulerai à nouveau"


Julian Alaphilippe sera ensuite au départ du Circuit Het Nieuwsblad. "Ma main va nettement mieux que lors du premier stage en décembre, mais ce n'est pas encore tout à fait en ordre. Je ne peux par exemple pas encore sprinter. J'ai besoin encore de quelques semaines et j'espère surtout être totalement rétabli pour pouvoir rouler sur les pavés."

La suite de sa saison n'est pas encore bien définie. "Cela dépend du parcours de Tirreno-Adriatico (du 10 au 16 mars, ndlr) qui n'est pas encore connu. Je suis toujours très motivé, mais peut-être encore plus avec le maillot de champion du monde sur les épaules, et je veux vraiment profiter. Une année, ça passe vite".

Pour tout coureur français, le Tour de France (du 26 juin au 18 juillet) fait partie du menu, même s'il voudrait doubler avec les Jeux Olympiques (du 23 juillet au 8 août). "Mais je ne vise pas un classement au Tour. On fera comme les autres années. J'aimerais faire les JO, mais tout cela est encore loin. Je ne pense pas encore à comment faire les deux par rapport à d'éventuelles quarantaines. Je ne suis vraiment pas encore occupé avec ça."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK