Julian Alaphilippe en a assez des deuxièmes places dans les classiques

Julian Alaphilippe en a assez des deuxièmes places dans les classiques
Julian Alaphilippe en a assez des deuxièmes places dans les classiques - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) est assurément un des plus grands talents du peloton. Le Français, 25 ans, compte déjà quelques places d'honneur sur les classiques ardennaises mais n'est encore jamais parvenu à s'imposer. Dimanche lors de l'Amstel Gold Race, il espère combler ce manque.

Alaphilippe connait un très bon début de saison. Vainqueur d'une étape au Tour de Colombie en février, il s'est illustré sur les routes de Paris-Nice en mars avant d'enlever deux étapes au Tour du Pays basque début avril. Outre Philippe Gilbert, quadruple lauréat de l'Amstel, l'équipe Quick-Step Floors possède donc un autre bel atout dans sa main.

"Nous sommes très forts et pouvons nous imposer dimanche", a commenté le Français vendredi lors d'une conférence de presse à Lanaken, où se prépare son équipe. "Je m'attends à une course très ouverte. Il sera primordial de dépenser un minimum d'énergie pour la conserver en vue du final. Après 250 kilomètres, tout le monde sera fatigué car l'Amstel demande beaucoup d'attention et de concentration."

Julian Alaphilippe est à l'aube d'un triptyque ardennais qu'il affectionne tout particulièrement. Il sera au départ de la classique néerlandaise pour la 4e fois. En 2014, il avait abandonné pour ses débuts avant de finir 7e en 2015 et 6e en 2016. "Si on termine dans le top 10, cela signifie que la victoire est accessible. J'espère uniquement ne pas terminer une nouvelle fois deuxième", a-t-il ponctué en rigolant. En effet, le Français a terminé deux fois deuxième de la Flèche Wallonne (2015 et 2016). Il est aussi passé tout près de la victoire lors de la Doyenne en 2015, du Tour de Lombardie en 2017 ou de Milan-Sanremo en 2017.

A noter que le Français avait dû renoncer aux classiques ardennaises l'année dernière, blessé au genou après une chute.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK