Jolien D'hoore reste fidèle à son équipe pour sa dernière saison, avec les JO dans la tête

Jolien D'hoore reste fidèle à son équipe pour sa dernière saison, avec les JO dans la tête
Jolien D'hoore reste fidèle à son équipe pour sa dernière saison, avec les JO dans la tête - © YORICK JANSENS - BELGA

Jolien D'hoore a prolongé d'un an son contrat avec la formation néerlandaise Boels-Dolmans, qui s'appellera SD Worx la saison prochaine. Ce sera la dernière saison de la cycliste gantoise de 30 ans.

"Je n'ai pas hésité longtemps quand on m'a proposé ce nouveau contrat", déclare Jolien D'hoore. "Je suis la seule Belge dans une équipe néerlandaise et je me sens comme chez moi. Après une saison compliquée en 2019, j'espère encore faire quelque chose dans la seconde moitié de 2020, avec une attention plus particulière pour les classiques flamandes".

Jolien D'hoore avait vu sa saison 2019 gâchée d'abord par une fracture de la clavicule, puis par une fracture du coude. Cette année, elle n'a pas eu l'occasion de se montrer à cause de la pandémie de coronavirus qui paralyse le peloton depuis mars.

Les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés en 2021, seront un des objectifs de Jolien D'hoore, médaille de bronze de l'omnium aux Jeux de Rio en 2016. En 2016, elle misera surtout sur l'américaine, qu'elle disputera avec Lotte Kopecky.

"Nous viserons une médaille", dit Jolien D'hoore. "On verra sur place qui disputera l'omnium, qui s'étale sur deux ou trois jours. Celle qui aura la meilleure condition le fera. Ce n'est pas très important pour moi. L'omnium me convient moins depuis qu'on a apporté des changements à la discipline. Je suis convaincue que nous avons nos chances dans l'américaine, sinon je n'irais pas. Plus la médaille brillera, plus belle elle sera".

Si elle sait que 2021 sera sa dernière saison, Jolien D'hoore ne sait pas encore quand elle arrêtera. "Je verrai plus tard si je m'arrête après un grand moment, comme un titre olympique par exemple. Mais 2021 sera ma dernière année. J'ai aussi envie d'être maman et je ne vais pas continuer à rouler. J'aimerais toutefois rester dans le cyclisme par après, mais dans un autre rôle".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK