Jean-François Bourlart, manager général de Circus-Wanty Gobert : "On rentre dans la cour des grands"

C’est LA grosse actualité du jour : après plusieurs années passées dans l’antichambre du cyclisme professionnel, la formation Circus Wanty Gobert va grimper d’un échelon et intégrer le World Tour, soit la division 1, dès la saison 2021. Une excellente nouvelle pour le cyclisme belge.

En conférence de presse, Jean-François Bourlart, le manager de l’équipe, ainsi que Loïc Vliegen et Jan Bakelants, deux coureurs chevronnés, se sont montrés enthousiastes et impatients, même si Bourlart a expliqué que tout n’était pas encore finalisé à 100% :"Il y a un dossier à remettre à l’UCI, qui doit être validé par la Commission des Licences. Mais les contacts qu’on a eus avec l’UCI sont rassurants et je crois que les grandes idées de notre projet sont acceptées" a-t-il confié.

"Pour nous c’est un beau challenge. Des semaines et des semaines de travail acharné pour être dans les délais et être prêt pour la fin du mois d’octobre. Tout le monde est extrêmement motivé par le projet et je pense que tout le monde va travailler à 200% pour pouvoir commencer en World Tour en 2021" renchérit Bourlard.

"Le début d’une très belle histoire pour le cyclisme wallon et belge"

Même son de cloche chez Jan Bakelants, le vétéran de 34 ans qui a connu le World-Tour pendant de longues années avant de parapher un contrat avec la formation belge en début d’année. Le Belge se montre logiquement heureux de retrouver un environnement qu’il connaît comme sa poche : "Je n’avais jamais voulu le quitter le World Tour et je suis content de pouvoir le rejoindre avec ce projet. J’ai été très bien accueilli en début d’année et cela a toujours été mon rêve de retrouver le Tour de France. Je suis ravi que ça puisse être possible l’année prochaine. Cela me fait plaisir d’être là, j’apporte pas mal d’expérience sur le plan sportif mais aussi technique. J’en ai vu pas mal dans ma carrière des équipes World-Tour donc je suis toujours disponible pour donner des conseils. C’est le début d’une très belle histoire wallonne et belge en World Tour."

Pour Loïc Vliegen, 26 ans, c’est le timing qui est parfait : "C’est le moment idéal de passer à l’échelon supérieur. C’est une très bonne nouvelle, on va pouvoir être sûr de rouler les grandes courses et les Grands Tours. Je suis très excité, on va tout faire pour bien structurer l’équipe et nous amener à un niveau World Tour. On n’a plus grand-chose à faire pour arriver dans ce nouveau monde."

Un nouveau monde que Jean-François Bourlart a hâte de découvrir. On lui laisse d’ailleurs le mot de la fin. "On rentre dans la cour des grands" explique-t-il souriant et heureux.
 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK