Il y a 10 ans, Philippe Gilbert boucle son chef-d’œuvre en remportant Liège-Bastogne-Liège

On termine notre retour sur le printemps 2011 extraordinaire de Philippe Gilbert avec pour ce dernier volet, son chef-d’œuvre, la victoire à Liège-Bastogne-Liège. En dominant les frères Schleck au sprint, Phil remporte 'sa' course, sur ses terres.

"Je n’ai pas de mots pour expliquer cette journée, ça restera de loin le plus beau jour de ma vie sportive !", déclarait Philippe Gilbert il y a 10 ans à la descente du podium de la Doyenne. Aujourd’hui, quand le champion belge se remémore cette victoire, il a toujours autant de brillance dans les yeux. "J’ai toujours rêvé de gagner cette course. Et puis là, j’étais au départ pour la première fois avec des jambes de vainqueur finalement ! Par ce que les années précédentes, j’étais bien mais je sentais que j’allais peut-être être court. Il fallait finaliser tout ça et c’était le plus compliqué", confie Philippe.


►►► À lire aussi : RETOUR SUR LE PRINTEMPS 2011 DE PHILIPPE GILBERT
Épisode 1 : Les Strade Bianche
Épisode 2 : La Flèche Brabançonne
Épisode 3 : Amstel Gold Race
Épisode 4 : La Flèche Wallonne


Des moments magiques

"Comme dans les courses précédentes, de nouveau, on avait super bien géré avec l’équipe. Pourtant, je me rappelle qu’on était un peu mal parti parce qu’il y avait une belle échappée, avec un peu trop de monde à notre goût. Du coup, on avait roulé fort pour maintenir l’écart pas trop loin. Après, on avait super bien géré le final".

"Je me rappellerai toujours de cette attaque avec les frères Schleck. Pour le reste, ce sont des moments magiques… avec ce sprint à Ans, c’était… magique oui !", conclut un Philippe Gilbert également marqué par le spectacle offert par ses supporters dans la côte de La Redoute pendant la course, mais aussi et surtout après la course, pour fêter la victoire du champion.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK