Hushovd: "En 2011, Armstrong m'a avoué qu'il se dopait"

Cyclisme: Hushovd: "En 2011, Armstrong m'a avoué qu'il se dopait"
2 images
Cyclisme: Hushovd: "En 2011, Armstrong m'a avoué qu'il se dopait" - © DANIEL SANNUM LAUTEN - BELGAIMAGE

Dans son autobiographie, le Norvégien Thor Hushovd parcourt évidemment les histoires et anecdotes qui ont jonchées sa carrière. Avec des passages originaux.

Thor Hushovd est un roc. Passé professionnel en 2000 chez Crédit agricole, il a rangé son vélo avec BMC Racing au mois de septembre de cette année. Son bilan de carrière est à son image: solide. Le Viking comptabilise un championnat du monde (2010), trois championnats de Norvège (2004, 2010 et 2013), deux maillots verts sur le Tour de France (2005 et 2009), quatorze victoires d’étapes sur des grands Tours et une victoire sur Gand-Wevelgem 2006 notamment.

A l’heure du bilan, qu’il tire dans son autobiographie Thor, deux points attirent particulièrement la lumière. En 2011, il rencontre l’Américain Lance Armstrong. Leur conversation tourne à la révélation. "Je ne croyais pas ce que j'entendais. Il était assis devant moi en disant directement qu'il avait utilisé des produits dopants. Lance Armstrong a confirmé ce que Tyler Hamilton et bien d'autres autour de lui ont raconté: il n'a pas gagné comme un sportif propre. Je voulais lui dire qu'il avait tort, que ce n'était pas correct et que moi-même je n'ai jamais eu recours au dopage et que je ne le ferai jamais. Lance Armstrong a été une grande vedette dans notre sport. S'il avait été attrapé en tant que tricheur à l'époque, cela aurait été une grande perte pour l’UCI. Je crois que les tests positifs ont été cachés afin de sauver Armstrong et de protéger le cyclisme ", explique Thor Hushovd.

Plus de 16.000 euros dépensés en implants capillaires

A côté de cela, le Norvégien livre une anecdote révélatrice qui devrait faire réfléchir. Il raconte: "Durant toute ma carrière, j’ai aussi dû me battre contre mes kilos. Je n’osais pas manger ce que je voulais. Les cyclistes se jugent sans cesse et sont constamment à la limite de la maladie." Au-delà de cette apparence physique, Hushovd livre un détail encore plus mesquin. Il a réalisé des implants capillaires pour environ 16.000 euros. "Les gens se moquaient et disaient que j’allais devenir chauve. J’espère qu’ils ont maintenant compris que ces remarques sont pathétiques", décrit-il dans son autobiographie.


M. Berger et J. Helguers

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir