Hofland surprend les ténors au sprint

Moreno Hofland
Moreno Hofland - © DIRK WAEM - BELGA

Le jeune Néerlandais Moreno Hofland, 22 ans, a remporté au sprint la deuxième étape de Paris-Nice, ce lundi, à Saint-Georges-sur-Baulche, près d'Auxerre. Dans un sprint jugé en faux-plat montant, Hofland a devancé l'Allemand John Degenkolb, déjà deuxième la veille, et le Français Nacer Bouhanni, vainqueur de la première étape.

Au classement général provisoire, Bouhanni devance désormais Degenkolb de 2 secondes et Hofland de 4 secondes.

Sous un soleil printanier, le Français Anthony Delaplace et le Letton Aleksejs Saramotins ont mené une très longue échappée, lancée dès le Km 2,5 de cette étape de 205 kilomètres.

Delaplace a dû laisser partir son compagnon à 12 kilomètres de l'arrivée et Saramotins a résisté jusqu'à l'approche des 3 derniers kilomètres.

Le duo a compté jusqu'à près de 11 minutes sur le peloton contrôlé par l'équipe FDJ.fr de Bouhanni puis par les Omega Pharma du Belge Gianni Meersman, lequel a été retardé par une chute dans le final.

Mardi, l'arrivée de la troisième étape, longue de 180 kilomètres à partir de Toucy (centre), est jugée sur le circuit de Magny-Cours près de Nevers, en conclusion d'un parcours de plaine.

"La semaine dernière, c'était spécial d'être devant avec les favoris dans Kuurne-Bruxelles-Kuurne. Aujourd'hui, c'est encore plus fort de les battre. J'étais mal placé encore aux 1200 mètres, à peu près en 30e position. Je pensais que c'était fini. Puis, avec un coéquipier, je me suis faufilé et j'ai remonté, je me demande encore comment. Je me suis retrouvé dans la roue de Degenkolb et j'ai fait mon effort aux 300 mètres. Degenkolb n'a pas pu me remonter. La prochaine étape ? on va tout donner pour gagner encore, après ce sera beaucoup plus difficile" a déclaré Hofland.

Nacer Bouhanni (FDJ.fr), leader: "J'ai souffert surtout dans les 100 premiers kilomètres quand c'était à froid pour mon genou (blessé la veille). Après, j'allais de mieux en mieux. Dans le sprint, ça ne m'a pas gêné en tout cas. J'ai seulement manqué de forces dans les 200 derniers mètres contre Degenkolb. Je me suis concentré sur l'arrivée de l'étape, je ne me suis pas occupé des bonifications. La prochaine étape à Magny-Cours ? Il devrait y avoir un beau spectacle. Milan-Sanremo ? C'est un gros objectif pour moi. Paris-Nice va me permettre d'arriver en forme."

Le classement de la 2ème étape

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK