Greg Van Avermaet : "rien à me reprocher, j'ai essayé"

Van Avermaet a tout tenté lors de la 3e étape du Tour de Wallonie
Van Avermaet a tout tenté lors de la 3e étape du Tour de Wallonie - © DIRK WAEM - BELGA

"J’avais espéré rester devant", a déclaré Greg Van Avermaet (CCC) après coup mardi à Visé à l’arrivée de la 3e étape du Tour de Wallonie, "mais malheureusement, dans les 500 derniers mètres, ils nous ont rattrapés de justesse. Dommage, mais mercredi, une nouvelle chance nous attend et l’étape sera plus difficile".

Van Avermaet a répondu à une attaque de l’Equatorien Narvaez dans la montée finale de la côte de Cheratte. Accompagnés de Zdenek Stybar et Loïc Vliegen, ils ont filé à fond vers Visé.

"J’ai entendu dire à un moment donné que nous avions 18 secondes", a déclaré le champion olympique. "Je pensais que ce serait suffisant, mais apparemment il y avait encore beaucoup d’équipes derrière nous qui souhaitaient un sprint et ils nous ont rattrapés à la fin. J’aurais préféré avoir plus que trois gars avec moi, quelqu’un de Lotto ou de Groupama, alors il aurait été plus facile de rester devant, mais on ne peut pas choisir bien sûr. C’est ce que c’est".

Donc pas de victoire d’étape, pas de victoire en vue du classement final qu’il a déjà remporté en 2011 et 2013. "Suis-je déçu ? L’étape de demain est assez difficile, mais j’avais espéré avoir déjà quelque chose en poche. Bon, je ne peux rien me reprocher. J’ai essayé. J’étais là où il fallait. Je suis très satisfait de mes jambes, je pu faire le forcing moi-même et c’était la chose la plus importante pour moi. Nous verrons ce que demain donnera et ce que nous pourrons faire. Si tu es repris à 500 mètres de la ligne par le peloton, je pense que tu fais une bonne tentative pour gagner".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK