GP de l’Escaut : Philipsen s'impose au sprint dans un groupe de 30 coureurs

Jasper Philipsen a remporté le GP de l'Escaut au sprint dans un groupe d'une trentaine de coureurs devant Sam Bennett et Mark Cavendish.

Souvent considéré comme le Championnat du monde des sprinteurs, ce GP de l’Escaut est nerveux, très nerveux. S’il manquait déjà plusieurs coureurs au départ avec le retrait de Nacer Bouhanni, pas prêt à rouler après la vague d’insultes racistes qu’il a subi, et le forfait de Groupama-FDJ suite à un cas de covid, quelques chutes sont venues émailler le début de course.

Certains favoris comme Kristoff et Merlier ont d’ailleurs été victimes de celles-ci. Après les chutes sont venues les bordures.

Deux groupes assez conséquents ont ainsi pris leurs distances avec le peloton. Dans le premier groupe, on retrouve quatre coureurs de Bora – Hansgrohe alors que trois Deceuninck – Quick-Step se sont glissés dans le deuxième groupe.

A 70 km de l’arrivée, les deux groupes de tête se rejoignent et on retrouve donc un groupe de tête de 30 coureurs qui compte deux minutes d’avance sur un peloton emmené par les Cofidis et les Bingoal Pauwels Sauces WB.

Parmi ces trente coureurs, on retrouve quelques favoris : Bennett, Cavendish (trois fois vainqueurs), Ackermann, Politt, Nizzolo, Philipsen, Sarreau, …

Le vainqueur se trouve sans doute devant. A 50 km de l’arrivée, le groupe de tête compte 2 minutes 20 d’avance et surtout presque autant d’éléments et d’équipiers que le peloton. Devant, on ne compte pas moins de cinq Bora – Hansgrohe et cinq Deceuninck – Quick-Step. Le groupe de tête est armé pour empêcher un éventuel retour du peloton.

Dans les trente derniers kilomètres, le peloton met en route, notamment sous l’impulsion des UAE et l’écart descend sous les deux minutes mais le groupe de tête semble toujours avoir la situation sous contrôle.

A 15 km de l’arrivée, le peloton compte encore 1 minute 30 de retard même si les équipes sont bien organisées et appuient leurs relais.

Comme prévu, le vainqueur se trouve devant. Malgré quelques petites tentatives dans les derniers kilomètres, la victoire se jouera au sprint. Deux trains se forment. D’un côté les Deceuninck – Quick-Step, de l’autre les Alpecin – Fenix.

Le vainqueur se trouve dans le deuxième train. Philipsen est le plus véloce et s’impose devant Bennett et Cavendish.

1 images
Jasper Philipsen a battu Sam Bennett au sprint pour remporter le GP de l'Escaut. © David Stockman - Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK