Giro : Arnaud Démare remporte la 11e étape et réussit la passe de quatre à Rimini

Arnaud Démare (Groupama-FDJ) est bien le sprinter le plus rapide de ce Giro 2020. Le Français, porteur du maillot cyclamen, a remporté la 11e étape à Rimini. Il signe déjà son quatrième succès depuis le départ de Sicile.

Déposé par ses équipiers à 200 m de la ligne, l’ancien vainqueur de Milan-Sanremo n’a laissé aucune chance à la concurrence. Plus puissant que ses rivaux, il n’a jamais semblé menacé et a pu savourer cette nouvelle victoire.

Le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-Quick Step) conserve son maillot rose au terme d’une journée marquée par une longue échappée. Sander Armée (Lotto-Soudal), le dernier rescapé, a été repris à un peu plus de 6 kilomètres de la ligne.

L’équipe UAE Emirates de Gaviria a bien tenté de prendre les choses en mains. Elle a assuré la poursuite et a étiré le peloton dans un final sinueux. Mais les équipiers du sprinter argentin n’étaient plus là à la flamme rouge. Moment choisi par la Groupama pour se porter aux avant-postes et lancer Démare dans un fauteuil. La forme et la confiance du coureur de Beauvais ont fait le reste. Il devance Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et Alvaro Hodeg (Deceuninck-Quick Step).

Réussir un poker (quatre victoires) ce n’est pas si rare que cela sur le Giro. Elia Viviani (en 2018) et Fernando Gaviria (en 2017) l’ont fait récemment. Mark Cavendish a lui fait encore plus fort avec 5 bouquets en 2013.

Viviani fauché par une moto pendant l'étape

10e de l'étape, Elia Viviani (Codifis) a été victime d'un accrochage surréaliste à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. L'Italien, ancien champion d'Europe, a été percuté par une moto qui s'est retrouvée - de manière incompréhensible - au cœur du peloton dans un passage étroit et tortueux.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK