Gilbert, De Gendt, Stuyven, Naesen... À onze, ils ont testé "l'échappée belge" sur Paris-Nice

La cinquième étape de Paris-Nice, disputée ce jeudi entre Vienne et Bollène, semblait propice aux sprinteurs, mais onze coureurs ont malgré tout tenté leur chance à un peu plus de septante kilomètres de l'arrivée.

La particularité de cette échappée ? Elle était exclusivement constituée de coureurs belges, puisque 11 de nos 26 représentants sur ce Paris-Nice sont passés à l'attaque : Philippe Gilbert, Thomas De Gendt, Victor Campenaerts, Jasper Stuyven, Edward Theuns, Tim Declercq, Yves Lampaert, Oliver Naesen, Stan Dewulf, Louis Vervaeke et Dries De Bondt.

"C'est l'ancien Champion de Belgique Oliver Naesen qui a "fomenté" cette attaque. "C'était une sacrée opération logistique de réussir à emmener tout ce monde, a réagi le coureur de l'équipe AG2R Citroën au micro de nos confrères de Sporza. Il fallait choisir les coureurs des bonnes équipes. Tous les "invités" sont venus à la fête. Le message était donc très bien passé, et ils savaient parfaitement où cela allait se passer. Des grimpeurs comme Tiesj Benoot, Dylan Teuns ou Laurens De Plus étaient un peu déçus de ne pas avoir été mis au courant, mais on ne pouvait pas embarquer tout le monde, et j'avais fait le choix de prendre des gabarits de plus de 70 kilos."

Une offensive aussi audacieuse que vouée à l'échec : après six kilomètres seulement, le peloton est revenu sur ces onze intrépides et la victoire s'est jouée au sprint, ce qui à permis à l'Irlandais Sam Bennett de conquérir un deuxième succès d'étape sur ce Paris-Nice.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK