Gérard Bulens : " Wout Van Aert peut devenir champion du monde dans un sprint à deux "

Wout Van Aert est devenu champion de Belgique de cyclocross pour la quatrième fois, Sanne Cant Championne de Belgique pour la douzième fois consécutive… De très belles performances de nos deux athlètes que l’on analyse avec notre consultant, Gérard Bulens.

Était-il possible qu’il y ait un autre verdict que la victoire de Wout Van Aert ? " Ça me paraît très compliqué puisque de tous les favoris, il a pris le meilleur départ. Il s’est retrouvé très vite devant. Il savait qu’il devait mettre la pression pour éviter une course tactique de ses adversaires et surtout de l’équipe Sauce Pauwels. Il a fait ça très bien, il a fait la différence très vite seul. Laurens Sweeck pouvait suivre pendant un tour et demi. Mais on a vu très rapidement que l’élastique se tendait, qu’il ne pourrait plus suivre très longtemps. Et à partir de ce moment-là Wout est rentré dans une sorte de Gestion. Il a dit lui-même à l’interview qu’il avait de bonnes sensations jusqu’à la mi-course, après il était à bloc parce qu’il avait mal dormi. Je pense que c’était le meilleur du jour, il n’y a pas eu de surprise. C’est un des championnats les plus limpides que j’ai vu ces dernières années. "

Wout Van Aert peut-il battre Mathieu Van der Poel aux championnats du Monde à Ostende et devenir champion du monde ? " Quand je vois qu’aujourd’hui il a mis ses principaux adversaires à 20-30 secondes en ayant de mauvaises sensations, je me dis que d’ici trois semaines, il pourrait faire jeu égal avec Mathieu Van der Poel. Et je pense que si on devait avoir un sprint tel qu’on l’a eu au Tour des Flandres, il ne commettra plus la même erreur. Il lancera de beaucoup plus loin et là effectivement, il peut devenir champion du monde. "

Sanne Cant n’est plus à un niveau où elle peut dominer le cyclocross mondial, mais en Belgique, elle est au top depuis 12 ans. " Ça fait 12 années effectivement. Elle devient encore championne de Belgique alors qu’elle est dans une année difficile. Elle était au départ sans le moindre succès, ce qui était inédit. Je pense qu’il y a quand même d’autres candidates qui poussent au portillon. Il y a deux possibilités, soit elle retrouve ses meilleures jambes la saison prochaine, rien n’est impossible. Elle lutte avec les Néerlandaises au niveau international et continue à être championne de Belgique. Ou ça continue à descendre au niveau condition et une personne comme Lotte Kopecky pourrait l’embêter. On verra si Sanne Cant peut se retrouver ou pas mais ce n’est pas sûr du tout. "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK