Gérard Bulens : "Sagan est peut-être trop généreux sur Milan-Sanremo"

Peter Sagan
Peter Sagan - © YUZURU SUNADA - BELGA

Le triple champion du Monde slovaque Peter Sagan n'a jamais gagné Milan-Sanremo. Et pourtant, en sept participations, il a terminé cinq fois dans le Top 10 et a échoué deux fois à la deuxième place, l'an dernier notamment derrière Michal Kwiatkowski alors qu'il semblait clairement au-dessus du lot lors de son attaque dans le Poggio. Qu'est-ce qui cloche alors chez Sagan à la Primavera ? C'est la question que notre envoyé spécial Samuël Grulois a posé à Gérard Bulens.

"Sagan est peut-être trop généreux dans une course très particulière où il faut être attentif toute la journée. Il est présent dans le final mais il manque souvent quelque chose au coureur qui doit porter le poids de la course. L'année dernière, on a commencé à le viser. On s'est dit que quand Sagan était là, il fallait rester un peu sur la défensive" analyse notre consultant.

"On a vu aux Strade Bianche que Sagan était encore un peu en-deçà de ses possibilités. Puis, il y a eu Tirreno Adriatico où on l'a vu grandir même s'il n'a pas toujours réussi ce qu'il a entrepris. Enfin, On sait qu'il ne sera sans doute pas à 100% pour Milan-Sanremo puisqu'il vise les classiques pavées" conclut Gérard Bulens.

Le résumé de l'édition 2017

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK