Froome : "Sur la bonne voie pour le Tour"

Froome : "Sur la bonne voie pour le Tour"
Froome : "Sur la bonne voie pour le Tour" - © FABRICE COFFRINI - BELGAIMAGE

Le Britannique Chris Froome voit sa victoire dimanche dans le Tour de Romandie comme le signe qu'il est "sur la bonne voie pour le Tour de France", lui qui avait dominé l'an dernier sur les routes suisses et sur la Grande Boucle.

Que représente cette victoire pour vous, sachant que les derniers vainqueurs du Tour de Romandie ont remporté la même année le Tour de France ?

"C'est une course importante pour moi. C'était un Tour de Romandie bien différent de l'an dernier et je suis content d'avoir réussi à la gagner encore cette année. J'ai trouvé que c'était plus difficile de s'imposer. La météo rendait les choses plus difficiles, j'étais un peu malade et j'avais un peu plus de pression en tant que vainqueur du Tour. Mais je suis vraiment content de mon état de forme car c'est un moment crucial sur le chemin du Tour de France. Je n'irai pas jusqu'à dire que celui qui gagne le Tour de Romandie gagnera le Tour de France, mais c'est forcément un bon signe, le signe que je suis sur la bonne voie pour le Tour de France".

Un autre bon signe est que vous avez battu dans le contre-la-montre l'Allemand Tony Martin, le triple champion du monde...

"Ce contre-la-montre avec une montée était pas mal pour moi. Je pense que Tony Martin est l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur dans l'exercice du contre-la-montre. Le battre était vraiment une surprise. Je n'avais pas cet objectif, mais simplement de reprendre évidemment la seconde de retard à Simon Spilak. Gagner ce contre-la-montre donne de la confiance et une victoire pour l'équipe, c'est important. Je ne pouvais rien demander de plus".

De votre expérience passée, quelle est l'importance de la prochaine période d'entraînement dans cette préparation pour le Tour de France?

"Le prochain bloc d'entraînement avant le Critérium du Dauphiné sera très important. Nous sommes maintenant à deux mois du départ du Tour de France. Je me sens déjà en grande forme mais j'ai encore beaucoup de travail à faire avant le Dauphiné. Je suis là où je veux être en comparaison de l'année dernière, ce qui est une bonne sensation après cette série de contre-temps et de difficultés. Je vais retourner à Tenerife m'entraîner encore deux semaines en altitude pour peaufiner mon état de forme. Il faut perdre du poids et gagner en puissance, je pense que je peux encore perdre un kilo, un kilo et demi avant le Tour. Je dois aussi composer avec mes problèmes au bas du dos, je fais des exercices quotidiens pour les apaiser".

Propos recueillis en conférence de presse

AFP

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK