François Pervis et Raphael Beaugillet: En duo vers Tokyo

On peut avoir gagné de nombreux titres, avoir été la référence dans son sport et pourtant se lancer de nouveaux défis. C’est le cas de François Pervis. Le septuple champion du monde sur piste s’est lancé le défi de devenir champion olympique… en tandem avec Raphael Beaugillet, cycliste souffrant de cécité. Un rêve un peu fou qu’il a expliqué au journal l’Equipe.


 

Une déception comme source de motivation

Habitué à représenter la France, François Pervis a du faire une croix sur les Jeux de Tokyo. Le directeur technique français lui a en effet signifié qu’il n’entrerait plus en ligne de compte pour les prochaines olympiades. " Il fallait que je trouve de nouveaux objectifs. J'ai été déçu. Je comptais finir ma carrière sur une médaille aux Jeux Olympiques de Tokyo. Que des jeunes me mettent dehors, c'est normal, c'est la logique. Mais que ce soit la Fédération qui le fasse, ça me déçoit", explique le cycliste au journal L’Equipe.

 Et c’est au final une autre fédération qui va faire appel à lui : la FFH (la fédération française handisport). Après les premiers contacts en janvier et un petit délai de réflexion, il accepte mais sous certaines conditions. " Ok, on peut aller aux Jeux Paralympiques, mais moi, je ne veux pas faire les choses qu'à moitié, je n'irai pas juste pour faire de la figuration", tels étaient ses mots auprès de la fédération handisport. Nouveau vélo, stages, entrainements spécifiques, soufflerie, les moyens exigés par François Pervis sont à la mesure du potentiel de son équipier : Raphaël a une marge de progression très intéressante (NDLR : Raphael Beaugillet est multiple champion de France mais pas un spécialiste du sprint pur). Il faut être motivé, déterminé, pour se mettre minable tous les jours à l'entraînement pour progresser. Ça, je l'ai senti chez lui. J'ai senti qu'il était prêt à se faire violence."

Les deux cyclistes ont du s’habituer à rouler ensemble. Une tâche encore plus ardue pour François Pervis qui a dû apprendre à manier un vélo aux accélérations, trajectoires et freinages particuliers.

 

Un report des Jeux qui tombe à pic

Comme tout le monde le sait désormais, les JO (et donc les jeux paralympiques) ont finalement été reportés d’un an. Un report vécu comme une véritable déception pour beaucoup de sportifs. Loin d’abandonner le projet, le duo y a vu une chance : l’occasion de parfaire leur entente et de disputer les Championnats de France, les compétitions internationales et les Championnats du Monde. " On aura beaucoup plus de temps pour progresser ensemble. Ça nous permettra aussi d'avoir plus de temps pour ne faire qu'un sur le vélo", se réjouit François Pervis aux journalistes de L’Equipe.

Reste la question de l’âge et François Pervis le sait. Il aura 36 ans aux prochains JO avec le risque de ne plus être aussi performant. Il faudra aussi remobiliser les sponsors un an de plus.

Mais le jeu en vaut la chandelle. Grace à son nouvel équipier, il pourrait bien rafler le seul titre qu’il manque à son palmarès : celui de champion olympique !