Florian Sénéchal : " Plein de coureurs m'ont félicité d'avoir foutu une petite raclée à Walscheid ! "

La vidéo a fait le tour de la planète vélo en quelques heures. Jeudi dernier, en Allemagne, à peine la ligne d’arrivée du Tour de Münster franchie, le coureur de Deceuninck-Quick Step Florian Sénéchal s’est dirigé très énervé vers le sprinter de Sunweb Max Walscheid qui répondait à une interview télévisée. Sans hésiter, le Français a donné un coup de poing dans le casque de l’Allemand qui n’avait rien vu venir… Sénéchal reprochait visiblement à Walscheid, cinquième de la course, d’avoir provoqué une chute collective à environ 200 mètres de l’arrivée.

Le " cycliste-boxeur " a rapidement été maîtrisé par ses équipiers du Wolfpack… surpris de voir un des loups la bande aussi agressif et incontrôlable. Le Nordiste, sixième de Paris-Roubaix au printemps, et qui a plutôt bonne réputation, a été mis à l’amende par son équipe. Il s’est officiellement excusé mais il n’en démord pas, Walsheid est bel et bien responsable de la gamelle… Il a tenu à s’expliquer au micro de Samuël Grulois.

" Ma réaction, ce n’est pas moi. C’est l’adrénaline qui a parlé. Moi, je reviens d’une blessure à la clavicule et j’ai eu peur. A Münster, je suis tombé vraiment vite et j’ai de la chance de ne pas avoir été blessé. Mais je considère ce coureur-là comme une personne assez dangereuse. D’ailleurs, plein de coureurs m’ont félicité de lui avoir foutu une petite raclée ! Mais c’est clair que pour l’image du cyclisme et pour l’image de mon équipe, ce n’est pas bien. Je ne recommencerai plus. La prochaine fois, faudra que je me calme si de nouveaux évènements identiques devaient encore arriver. "

Florian Sénéchal avait en tout cas soif de revanche au surlendemain de l’échauffourée puisqu’il a pris la deuxième place samedi de l’Eurométropole Tour, à Tournai. Et il sera ce mardi au départ de Binche-Chimay-Binche.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK