Famille, amis, coéquipiers et anonymes rendent un dernier hommage à Bjorg Lambrecht

L’esplanade de Knesselare est remplie de monde ce matin. Le ciel est dégagé, avant de se couvrir et de faire place à la pluie. Chaque personne est venue pour rendre un dernier hommage à Bjorg Lambrecht, décédé à l’âge de 22 ans sur le Tour de Pologne il y a une semaine. Des centaines de personnes sont présentes, mais le silence est assourdissant. Seules les cloches de l’église résonnent.

10h50 le corbillard gris s’arrête devant l’église. Les yeux rougis, des quidams accueillent le cercueil. À l’entrée de l’église ses équipiers et anciens équipiers font une haie d’honneur… ce sont eux qui portent le cercueil blanc de Bjorg. Parmi eux André Greipel, Tesj Benoot, Jelle Vanendert ou Japser de Buyst.

Dans l’église, un drapeau noir-jaune-rouge est posé. Il est orné d’une inscription "BJORG". Un cœur en fleurs rouges est posé sur le cercueil du jeune cycliste, au côté de son maillot chez Lotto-Soudal.

Tout le monde n’a pas pu trouver une place pour s’asseoir, quelques personnes restent debout dans le fond de l’église.

L’atmosphère est poignante, pesante… Des photos défilent sur l’écran, des musiques les accompagnent… Le très jeune âge du jeune homme rend la cérémonie particulièrement chargée en émotions.

Nombreux souvenirs sont évoqués au micro… Des témoignages poignants. Des mots reviennent, la voix tremblante. "Tellement de talents", "encore tellement de rêves", "un avenir brisé"… 

Évocation aussi des souvenirs sur les routes cyclistes, son parcours dans ce sport qu’il aimait tant, sa passion. Une passion qui lui aura coûté la vie, sur les routes polonaises, le 5 août 2019.

Pour la famille, les amis, ses proches, l’heure est désormais au recueillement. Loin de toute la cohue.

Pour les collègues et coéquipiers de Bjorg, il est déjà temps d’enfourcher à nouveau le vélo… Avec pour certains une appréhension supplémentaire, qu’il faudra oublier au plus vite sous peine de se mettre eux aussi en danger. Mais avec toujours le souvenir d’un jeune gamin souriant, bon vivant, bourré de talent, qui a vu son destin fauché au détour d’une route polonaise.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK