Evenepoel souffre encore de sa chute : "Je ne sais pas encore où et quand je roulerai à nouveau"

Remco Evenepoel était en conférence de presse ce mercredi pour la présentation de son équipe Deceuninck – Quick Step. Le jeune coureur a expliqué qu’actuellement, il ne savait toujours pas où et quand il allait pouvoir commencer sa saison. Son corps n’est pas prêt.

Le corps de Remco Evenepoel est toujours meurtri par la terrible chute subie au Tour de Lombardie. Malgré les cinq mois écoulés depuis l’accident, le coureur ressent encore des douleurs. "Bien, j’ai une surprise pour vous", a-t-il dit en guise d’introduction à sa conférence de presse. "Je ne sais ni quand ni où je roulerai à nouveau. Je ne me sens pas encore bien sur mon vélo, je ne sais pas rester assis sur la selle très longtemps", a-t-il précisé.

Alors que la formation belge est en stage à Calpe (Espagne) pour préparer la nouvelle saison, Remco ne peut pas accompagner ses équipiers dans les sorties d’entraînements. Il bénéficie d’un programme différencié et individuel axé sur la cardio (avec de la marche de la natation). L’essentiel de sa revalidation se fait toujours en dehors du vélo.

Le Tour de France plutôt que le Giro ? "Non."

Est-il inquiet ? "Non, car on avait prévu de reprendre les entraînements intenses sur le vélo à partir de la mi-février", explique le coureur belge. "Je ne suis pas en retard, pas de panique. L’objectif est que je sois prêt pour participer au Giro en mai. On va voir comment ça va se passer d’ici là. Je sais que je dois être prêt pour le 8 mai". Et si Remco n’est pas prêt pour le Tour d’Italie, pourrait-il envisager plutôt le Tour de France ? "Non. Le Tour n’est pas une solution pour remplacer le Giro. Je n’irai pas au Tour cette année et j’ai déjà expliqué pourquoi", précise le coureur.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK